Cinéma : vos derniers visionnages

Vous aimez la pêche aux moules ? La collection d'ailes de cafards ?
Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 10327
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Cinéma : vos derniers visionnages

Message par Seb » 20 juin 2016, 04:46

Le prochain Star Trek est en deuil, l'acteur Anton Yelchin (Chekov) est mort : http://www.allocine.fr/article/ficheart ... 53710.html
Look, it's not an explosion... It's just a rapid unscheduled disassembly.
Garbage Collector

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 10327
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Cinéma : vos derniers visionnages

Message par Seb » 13 août 2016, 14:03

Suicide Squad

Comme je pouvais m'y attendre, un film qui se fait descendre par la critique de pisses froid ne peut être que bon.
Et ben j'ai pas du tout été déçu !

Le film a su composer avec la présentation et le background des différents personnages tout en mettant en place une quête principale animée par une équipe complètement folle. Harley Quinn est juste démente dans ce film, et dans tous les sens du terme ! Elle est aussi cinglée qu'elle est canon et le film rend bien ses différentes facettes avec son amour inconditionnel pour le Joker et sa folie destructrice qui la rend presque invulnérable.
Du côté des personnages, j'ai trouvé Will Smith pas mal sur Deadshot dans le rôle du tueur à gages qui ne demande qu'à avoir sa fille avec lui, bien que parfois un peu lourd à force. Les autres sont assez funs également mais quand même moins développés, Diablo mis à part. Le concernant, j'ai trouvé le personnage très lourd au début avec sa quête de repentance. Flag aussi est un poil trop boulet au début mais s'améliore de fil en aiguille. Le Joker de Jared Leto rappelle celui de Nicholson dans le premier film de Burton, le côté psychopathe amplifié de plus belle, mais avec le même aspect chef de gang impitoyable. Par contre il me semble assez différent dans son amourette avec Harley, dans mes souvenirs du dessin animé des années 90 le Joker semblait plus l'exploiter que réellement l'aimer. Ici on voit bien qu'il se sent toujours poussé à faire des folies pour elle.
Côté scénario il n'y a rien à voir, c'est avant tout un film à ambiance avec une quête principale simpliste et cette ambiance est complètement déjantée. Les contrastes entre les personnages sont bien marqués et le film passe son temps à laisser les frontières "gentils / méchants" se croiser et s'emmêler, laissant souvent à penser (et même l'exposant ostensiblement) que les auto proclamés "gentils" ont plus de sang sur les mains que les considérés "méchants".

C'est clairement à voir !

A noter que je l'ai vu en VO, il paraît que la VF est vraiment en dessous de tout sur celui-là.

En fait la seule chose qui est flagrante et regrettable avec ce film, c'est qu'il donne l'impression de chercher à faire du "no limit" comme un Deadpool, mais sans réellement oser le faire.
Look, it's not an explosion... It's just a rapid unscheduled disassembly.
Garbage Collector

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 10327
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Cinéma : vos derniers visionnages

Message par Seb » 20 août 2016, 12:11

Ghostbusters 2016

En résumé : énorme !

J'ai vraiment beaucoup aimé, bien qu'il ait quelques faiblesses le film remet très bien au goût du jour. Pour ceux qui n'auraient pas suivi, il s'agit bien d'un reboot avec de nombreuses allusions aux deux précédents films.
Le film a su reconstruire une équipe déjantée sans tomber dans les mêmes stéréotypes que la première et permet donc d'avoir un point de vue qui ne donne pas un goût de déjà vu par rapport à la série. La seule exception restant Patty qui est très inspirée du personnage d'Ernie Hutson (aussi bien dans la personnalité que le fait qu'elle rejoint la bande ultérieurement).
Comme les anciens films, l'équipe est donc principalement composée de scientifiques. La seule différence vient du fait que dans le duo de base, l'une est une chercheuse passionnée par le sujet et l'autre n'assume plus d'avoir étudié le paranormal et le film commence sur la découverte de celle-ci de la publication d'un livre "canular" selon elle qu'elles ont écrite à l'université. Il en résultera la perte de sa crédibilité auprès de l'université où elle postulait. La troisième de l'épique est une ingénieure folle à lier qui rappelle le côté savant fou d'Egon.
Après la formation de l'équipe, fauchées, elles s'installent dans les locaux d'un restaurant chinois (le cameo de la station pompier à 21k/mois étant hors de leurs moyens) et embauchent peu de temps après un réceptionniste au QI d'huitre joué par un Chris Hemsworth qui a campé à merveille le rôle du stéréotype bogoss hollywoodien superficiel, à la limite une auto dérision assumée bardée d'allusions à son rôle plus mémorable dans les différents propos ("j'ai été super héros avant", "il s'appelle Kevin ? j'aurais plus vu Thor ou autre"). N'empêche en voyant les relations personnages, je ne peux m'empêcher de penser que les persos ont été écrits par une féministe engagée qui a eu plaisir à construire un girls band fort adaptant bien l'ancienne équipe.

Le film est bardé de cameos de la première série des SOS Fantômes.
[spoiler]On retrouve ainsi Bill Murray qui est passé de l'autre côté de la barrière en interprétant un scientifique expert en paranormal démontant les "canulars", là où son personnage était l'inverse avec son côté charlatan.
Dan Aykroyd apparaît en chauffeur de taxi (j'avoue avoir eu du mal à le reconnaître) qui ne s'inquiète pas du troupeau de fantômes qui envahit New York "j'ai déjà vu pire, ce ne sont que des apparitions de niveau 5".
Ernie Hutson est révélé être l'oncle croque mort de Patty, je commençais à m'y attendre à la fin car on ne l'avait toujours pas vu.
Sigourney Weaver est la mentor de l'ingénieure, elle aussi en mode folle dangereuse.
Et enfin Annie Potts qui est la seule à avoir repris un rôle très proche de celui qu'elle joua dans les films originaux en étant une réceptionniste acariâtre. (mention à la VF qui a repris son actrice nasillarde !)
Et avec un petit hommage dans le générique de fin pour Harrold Ramis.
Du côté des fantômes, on retrouve bien évidemment deux figures emblématiques avec le bouffe tout et le bibendum marshmallow.
Certains détails à la con me faisaient aussi tiquer, notamment le portrait de la femme au début du film qui rappelait le style de Vigo.[/spoiler]

Côté scénario c'est digne des précédents avec des thèmes très similaires. Bien entendu le scepticisme du public, les accusations de "fake" avec bien entendu l'utilisation des rézosociaux, les autorités incompétentes qui cherchent à étouffer le paranormal, etc. Le personnage de Rowan rappelle un peu celui de Peter MacNichol du deuxième film avec des motivations différentes. La modernisation de l'exploitation des fantômes était bien faite avec l'apparition durant un concert de metal qui ne fait peur à personne en croyant qu'il s'agit d'un effet spécial.
Mis à part quelques gags parfois un peu lourd, le film a une superbe ambiance et se laisse regarder sans problèmes.

La scène post crédits annonce la teneur du prochain.

[spoiler]Patty écoutant un enregistrement et demandant aux autres "c'est quoi Zuul"[/spoiler]

A voir !
Look, it's not an explosion... It's just a rapid unscheduled disassembly.
Garbage Collector

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 10327
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Cinéma : vos derniers visionnages

Message par Seb » 27 août 2016, 10:08

Star Trek Beyond

Ayant bien apprécié les deux premiers films, je m'attendais à ne pas être déçu par celui-ci et c'est chose faite.
Bien qu'un peu simpliste sur son scénario et avec assez peu de rebondissements, le film préfère continuer de développer les relations des personnages et notamment le duo Kirk / Spock.

[spoiler]Le film commence sur le fait que Kirk et Spock ont tout deux le souhait de quitter leurs postes respectifs pour des motivations personnelles (Kirk postulant comme vice amiral d'une station spatiale et Spock voulant aider à reconstruire la civilisation Vulcaine). Spock est aussi perturbé à sa grande surprise lorsqu'il apprend le décès de l'Ambassadeur Spock (Leonard Nimoy). Avant qu'ils ne puissent en discuter mutuellement, ils sont envoyés en mission dans une nébuleuse inexplorée qui s'est avéré être un piège. L'Enterprise est détruit pendant la bataille inégale et l'équipage se retrouve en proie avec un ennemi redoutable.

Au final la planète sur laquelle ils ont échoué s'est avéré providentielle puisqu'ils y retrouvent l'USS Franklin qui est l'un des premiers vaisseaux de Star Fleet, le permettant de quitter ce monde dangereux et affronter le grand méchant qui n'est autre que l'ancien capitaine du vaisseau devenu un alien mutant depuis.[/spoiler]

Au global un très bon film d'action comme les précédents mais qui prend le temps d'avoir pas mal d'interactions personnages. Le duo Spock / McCoy est pas mal exploité dans le film et à l'inverse Kirk a tendance à rester isolé, comme pour vouloir le faire méditer sur son choix de quitter le siège de capitaine de l'Enterprise. Scotty est toujours aussi épique et pas mal mis en avant... Et ça ne semble pas non plus innocent dans la mesure où le film est co-écrit par Simon Pegg. On notera justement qu'au niveau du staff du film, JJ Abrams n'en est que le producteur. Le film a été réalisé par Justin Lin ce qui change radicalement de la mise en scène d'Abrams. Ici pas de "len's flare" et autres joyeusetés mystiques, mais une action pure jus mélée de caméra en mode épileptique qui devenait à force très désagréable. Un de mes seuls regrets sur ce film, les scènes d'action étaient un peu trop dans la surenchère d'effets "immersifs" entraînant une noyade visuelle du spectateur.

[spoiler]Au delà de ce défaut, la mise en scène est très prenante, notamment sur la destruction de l'Enterprise qui a été très lente et progressive. Plus il perdait des morceaux vitaux, plus on ressentait la détresse de l'équipage. Et à la fin de cette scène, on ressent aussi le même pincement au coeur que Kirk a du ressentir en voyant la soucoupe de l'Enterprise prendre feu dans l'atmosphère puis se crasher lamentablement sur la planète.
Au niveau du too-much, je noterai aussi l'utilisation de l'USS Franklin qui était un poil abusé. Si le coup des "fréquences disruptives" était fendard et avec la musique plein pot, j'ai trouvé que pour un vieux nanard crashé depuis 100 ans rafistolé à coup de trombone et scotch, il était beaucoup trop agile et véloce. Bien que les scènes à l'intérieur étaient tournées en caméra épileptique à nouveau, les scènes extérieures donnaient l'impression que ce vaisseau avait autant d'agilité de l'Enterprise qui était le dernier cri.[/spoiler]

Sinon en mot pour la fin, la scène ultime est un pur bonheur pour mechaphile.

[spoiler]Avec la construction du NC-1701-A en accéléré.
Tout comme la photo que Spock découvre dans les affaires de son alter ego qui représentait l'équipage original.[/spoiler]

Le film, doublement endeuilli, est dédié à Leonard Nimoy et Anton Yelchin.

Le quatrième est d'ores et déjà annonce avec le retour du casting principal, de Chris Hemsworth dans le rôle du père de Kirk. Abrams a cependant confirmé que Yelchin ne sera pas remplacé... Donc on peut s'attendre à ce qu'ils éliminent Chekov du casting. Je pense que ça risque d'hurler chez les puristes, à nouveau.
Look, it's not an explosion... It's just a rapid unscheduled disassembly.
Garbage Collector

Avatar de l’utilisateur
eternal-newbie
Messages : 555
Inscription : 24 sept. 2012, 11:37

Re: Cinéma : vos derniers visionnages

Message par eternal-newbie » 27 août 2016, 12:13

J'ai aussi vu Star Trek Beyond, qui m'a bien plus convaincu que les deux précédents.

-Déjà un très bon point pour moi : Bones retrouve sa place dans " la trinité " TOS (Kirk, Spock, McCoy), élément central de la série originale.
-Deuxièmement : plusieurs fois (notamment à la fin), le récit met en avant l'importance de TOUT l'équipage, et pas juste sept clampins (même s'ils sont plus mis en avant). Ça parait con, mais même les anciens films avaient tendance à oublier ce menu détail. Dans le même esprit, j'ai particulièrement apprécié le début avec le journal de bord ; les doutes de Kirk m'ayant rappelé ceux de Chris Pike dans The Cage, le premier pilote (refusé à l'époque) de Star Trek.
-Autre chose de bien appréciable : le fait que l'humanité du vingt-troisième siècle soit meilleure que celles des générations précédentes. Star Trek est une utopie humaniste, un point essentiel que semblaient ignorer les deux métrages de J.J. Abrams.

Sinon pour Chekov, le personnage ne faisait plus partie des effectifs de l'Enterprise dans la série animée de 1973 (sacrifié sur l’hôtel de la bonne entente avec le syndicat des comédiens de doublage), ce qui n'empêche pas bon nombre de trekkies de l’apprécier ; si le scénario n'y va pas avec trop de lourdeurs, faire partir le personnage sera bien accepté je pense (plus qu'un recast en tout cas).

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 10327
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Cinéma : vos derniers visionnages

Message par Seb » 14 sept. 2016, 14:14

Lié au cinoche : http://www.topgear.com/car-news/movies/ ... -see-today

Les scènes de poursuite de bagnoles de Mad Max Fury Road en version originale avant post prod.
Look, it's not an explosion... It's just a rapid unscheduled disassembly.
Garbage Collector

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 10327
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Cinéma : vos derniers visionnages

Message par Seb » 06 nov. 2016, 12:46

Vu Doctor Strange

Agréable surprise.
Visuellement très impressionnant avec les univers qui se confondent, il est super bien géré au niveau de la direction artistique avec tout le décor en perpétuel mouvement. Ce que j'ai noté d'appréciable, c'est que ça ne vire pas à la bouillie incompréhensible, la construction et la déconstruction permanente du décor que le film présente est toujours bien enchaînée et liée et c'est impressionnant.
Côté personnage, j'ai bien apprécié Benedict Cumberbatch dans le rôle, mais comme je ne connais pas le personnage je ne sais pas juger l'interprétation.
Niveau histoire, il a un goût de trop peu car il développe principalement l'univers et le personnage en basant tout sur sa découverte du monde mystique. Le reste est très basique et les méchants n'ont aucune consistance autre que de provoquer un gros truc pour avoir un scénario (un peu à la Suicide Squad).
La scène de fin après le générique continue d'enterrer la faiblesse de celui-ci avec l'annonce du prochain opus.

Mais bon, malgré le scénario faiblard, ça reste un film très agréable à suivre et à voir.
Look, it's not an explosion... It's just a rapid unscheduled disassembly.
Garbage Collector

Avatar de l’utilisateur
Vardec
Messages : 922
Inscription : 03 mars 2014, 21:20

Re: Cinéma : vos derniers visionnages

Message par Vardec » 06 nov. 2016, 13:14

Faut vraiment que je vois ce film ^^.

J'ai été voir La Folle Histoire de Max et Léon vendredi, j'ai beaucoup aimé, de base je suis un bon client du Palmashow, j'étais très confiant pour le rendu qualitatif de leur film et je n'ai pas été déçu. Un humour français de qualité, beaucoup de scènes drôles, un bon lot de caméo et rôles secondaires efficaces, un Bernard Farcy toujours impécable :lol: , enfin bref je conseille fortement.

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 10327
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Cinéma : vos derniers visionnages

Message par Seb » 19 nov. 2016, 11:27

Vu hier Max et Léon et même avis (je suis aussi bon client du Palma show là où les bandes annonces de comédies françaises me laissent de marbre généralement).

Je noterai que grâce au contexte dans lequel ils se sont placés, ils ont pu aller assez loin dans le trash avec les films de propagandes et affiches aux sloggans bien hardcore à souhait rappelant l'humour des Nuls/Inconnus à une époque où celui-ci vous ferait rétablir la peine de mort tant notre pays est devenu triste à en mourir.
J'avais une appréhension car je ne savais pas s'ils arriveraient à porter leur format de sketchs courts au cinéma et ça passe du tonnerre grâce à un enchaînement de gags et de scènes bien connectés.
Look, it's not an explosion... It's just a rapid unscheduled disassembly.
Garbage Collector

Avatar de l’utilisateur
Kanon
Messages : 776
Inscription : 07 févr. 2011, 18:52

Re: Cinéma : vos derniers visionnages

Message par Kanon » 16 déc. 2016, 17:48

Rogue One vu hier soir. :shy:

Je suis un gros fan de SW "et surtout pas très objectif :D". Rogue One reste quand même un gros coup de cœur.

[spoiler]Pour la première fois j'ai vu un Dark Vador vraiment effrayant et impressionnant, redoutable et j'insiste la dessus, des passages très rapides, mais très bons.

Une Alliance Rebelle pas du tout manichéens et ça c'est vraiment agréable et un bon plus, l'Alliance Rebelle peut-être sombre, assez sale pour le "bien" ça ajoute un côté réalise, un côté très intéressant que j'ai vraiment aimer. On ne va pas me faire croire que dans un monde comme SW avec se qu'est l'Empire, que tous les Rebelles sont des chevaliers en armures blanche.

L'Empire qui fait de nouveau peur, les Stormtroopers sont vraiment impressionnants cette fois, ils ne ratent pas sans cesse leurs tirs ou ne se prennent pas des portes, mention spéciale à la garde rapprochée des troopers noirs.

Une véritable bataille finale, que se soit dans l'espace ou sur le sol, on a enfin une véritable bataille, une vrai de vrai ou tous les lambdas ont une importance mine de rien, ça ne se joue pas que sur les personnages principaux, il suffit de penser à l'amiral rebelle, au chef de l'escouade Blue et j'en passe, c'est agréable de voir des personnages lambda avoir une importance ça renforce la guerre. C'est quelque chose que j'avais regretter dans le 6 par exemple de voir les soldats rebelles accompagnants Han Solo sur Endor être totalement absents.[/spoiler]

Répondre