Avis en vrac

Que ce soit le Manga et l'Animation Japonaise, ou d'autre horizons.
Avatar de l’utilisateur
Tommy
Messages : 909
Inscription : 12 mars 2008, 07:30

Re: Avis en vrac

Message par Tommy » 27 janv. 2020, 10:03

zubrowski a écrit :
26 janv. 2020, 21:46
çà fait 4 nouveautés vraiment intéressantes seulement sur ... une bonne vingtaine??? :confus:
Pas seulement, il y a aussi quelques titres un peu en deçà qui sont quand même sympa à suivre, genre pet, A Destructive God Sits Next to Me, Darwin's Game, The Case Files of Jeweler Richard, la refonte de Re:Zero... Après, c'est sûr que la proportion de bons titres reste minoritaire dans la masse, mais on a connu bien pire mois de janvier, quand même, rappelle-toi il y a trois ou quatre ans. ;)

Je pense aussi qu'on a un peu un point de vue biaisé ici, vu notre affection collective pour le robot anime, un genre qui a commencé à disparaitre à la fin des années 2000 et qui ne revient plus qu'occasionnellement (pas toujours de manière heureuse, d'ailleurs, mais on a parfois des perles comme Planet With). Néanmoins, très franchement, je trouve que, d'un point de vue qualitatif, la situation s'améliore dans l'ensemble.
Disons qu'actuellement, on n'est plus obligé, comme il y a dix ans, de chercher LE titre au milieu de plein de merdes; maintenant ce sont LES titres; toujours au milieu de plein de merdes, par contre. Et niveau visibilité, j'ai le sentiment que la tendance est en train de s'inverser: les isekai/MMO/Narô-kei, par exemple, ont l'air d'avoir pris du plomb dans l'aile (les titres de ce type sortis ce mois-ci n'ont a priori aucune chance de s'inscrire dans la durée), et seules certaines grosses franchises arrivent à perdurer (SAO, Re:Zero, DanMachi...) quand les autres ont droit à un cours et poubelle. Aussi, quand une série atypique débarque de nulle part en frappant un grand coup comme Eizouken, il y a un gros élan d'enthousiasme (très visible sur les réseaux sociaux), et une com' autour qui aurait été difficilement imaginable il y a ne serait-ce que cinq ans.
Bon je dis çà mais là je retourne m'écouter en boucle Eazy Breezy
J'arrive pas à me la sortir de la tête! XD

Avatar de l’utilisateur
Vardec
Messages : 927
Inscription : 03 mars 2014, 21:20

Re: Avis en vrac

Message par Vardec » 28 janv. 2020, 17:38

Des nouvelles de la suite de Fafner ?

Avatar de l’utilisateur
zubrowski
Messages : 1229
Inscription : 10 juin 2008, 10:11

Re: Avis en vrac

Message par zubrowski » 30 janv. 2020, 23:51

Tommy a écrit :
27 janv. 2020, 10:03
[...], mais on a connu bien pire mois de janvier, quand même, rappelle-toi il y a trois ou quatre ans. ;)[...]
Effectivement : je viens de relire quelques messages de l'époque ..... et je me souviens pourquoi mon inconscient a préféré oublier... :kringetan:

Au final nous arrivons à la conclusion que l'un des éléments permettant de qualifier une qualifier une série de "bonne"... est aussi la présence de quantité de bouses autour qui la font ressortir par contraste ;).
Image
Nonsense Banner

Avatar de l’utilisateur
Tommy
Messages : 909
Inscription : 12 mars 2008, 07:30

Re: Avis en vrac

Message par Tommy » 03 févr. 2020, 10:16

zubrowski a écrit :
30 janv. 2020, 23:51
Au final nous arrivons à la conclusion que l'un des éléments permettant de qualifier une qualifier une série de "bonne"... est aussi la présence de quantité de bouses autour qui la font ressortir par contraste ;).
Pas faux; à court terme, du moins. Maintenant, l'accumulation de bouses nuit aussi pas mal à la visibilité du reste. Surtout quand elles sont abusivement mises en avant. Il y a quelques années, on a eu des saisons où il fallait vraiment chercher pour trouver autre chose que de l'adaptation de LN/VN ou de la grosse cavalerie shônen, tandis qu'actuellement, j'ai l'impression de voir une espèce de retour de bâton assez violent (enfin, sauf pour les adaptation de shônen qui continuent de marcher; et ont toujours marché, aussi loin que je me souvienne; je ne m'en plains pas, d'ailleurs). Quand je vois le peu d'enthousiasme qu'a suscité la dernière mouture de SAO et les critiques négatives de DanMachi S2, je me dis qu'une page est en train de se tourner. Ou je suis peut-être trop optimiste, qui sait.

Avatar de l’utilisateur
zubrowski
Messages : 1229
Inscription : 10 juin 2008, 10:11

Re: Avis en vrac

Message par zubrowski » 03 févr. 2020, 14:04

C'est un drôle d'équilibre. L'effet de mode a ceci de rassurant pour les producteurs qu'il leur assure une bonne promesse de succès, celui-ci lançant une spirale s'auto-alimentant jusqu'à écoeurement du public... ou renouvellement générationnel.
Ce serait intéressant de lister les oeuvres qui ont lancé une mode, telles Gundam pour le RealRobot, Love Hina pour la comédie ou K-On pour le moe et de voir combien de temps ont duré ces modes. A contrario des oeuvres comme Cowboy Bebop ont eu un impact immense mais n'ont jamais généré de mode.

Peut-être effectivement assistons-nous à la fin d'un cycle, les Isekai commençant à lasser ou tout simplement le public mûrissant et n'étant plus sensible comme avant aux recettes les plus clichés du genre? Une fois dit çà je crains qu'un genre, lui, ne disparaisse pas : celui des comédies scolaires harem... -_-
Mais bon je suis vieux...
:ouf:
Image
Nonsense Banner

Avatar de l’utilisateur
Tommy
Messages : 909
Inscription : 12 mars 2008, 07:30

Re: Avis en vrac

Message par Tommy » 04 févr. 2020, 09:30

zubrowski a écrit :
03 févr. 2020, 14:04
Ce serait intéressant de lister les oeuvres qui ont lancé une mode, telles Gundam pour le RealRobot, Love Hina pour la comédie ou K-On pour le moe et de voir combien de temps ont duré ces modes. A contrario des oeuvres comme Cowboy Bebop ont eu un impact immense mais n'ont jamais généré de mode.
Ce serait intéressant, effectivement. Cowboy Bebop, je le vois plus comme une tendance de fond de la SF en animation, dont on peut trouver un ancêtre en Cobra et un successeur en Space Dandy (même si la tonalité est TRÈS différente). Comme un truc viscéralement défini comme "pour initiés" et qui laissera l'essentiel du grand public sur la touche (là où un Gundam, un SAO, un Evangelion pourra ratisser beaucoup plus large). Difficile, donc, de lancer une mode sur un anime de ce type.
Peut-être effectivement assistons-nous à la fin d'un cycle, les Isekai commençant à lasser ou tout simplement le public mûrissant et n'étant plus sensible comme avant aux recettes les plus clichés du genre?
La lassitude joue probablement, une bonne partie du public ayant réalisé que le sous-genre peinait cruellement à se renouveler (en fait, le seul truc à peu près neuf que j'ai eu l'occasion de voir en isekai/narô-kei ou assimilé ces deux dernières années, c'est Ascension of a Bookworm; sur plus d'une douzaines de titres, quand même). Et oui, je pense aussi que le public vieillit/mûrit, et a pu parfois passer à autre chose (SAO version animée date de 2012, quand même). Il y a aussi tous ceux qui ont découvert ça en anime puis se sont dit que ce serait bien de se tourner vers l'original en LN et ont finit par se désintéresser des adaptations en général; peut-être plus nombreux qu'on ne le pense.
Après, rien ne dit qu'on ne soit pas simplement dans une simple phase molle et que ça va repartir (il suffirait d'un gros succès), mais j'ai le sentiment que les meilleures années de cette mode sont derrière elle.

Et sinon, cet épisode 5 de Eizouken... :wow:

Avatar de l’utilisateur
Vardec
Messages : 927
Inscription : 03 mars 2014, 21:20

Re: Avis en vrac

Message par Vardec » 04 févr. 2020, 20:09

Ouiii enfin la fin de cette foutue mode Isekai qui a pollué la créativité, d'ailleurs si vous voulez vous marrer dans sa dernière vidéo ChefOtaku atomise le genre ^^.
Je pense surtout que le public a à la fois muri mais aussi eu une surdose à force de se bouffer des clones par 10aine la saison, et avec une qualité proche du néant.

Babylon épisode 12 avec un épisode pouvant faire office de fin mais qui garde mon attention car j'aimerai bien voir si ça va continuer ^^. En tout cas excellente surprise.

One Piece a un fond intéressant dans son arc actuel mais bordel que la réalisation est catastrophique, j'y comprends rien ils sont en train de diminuer les fonds dédiés pour l'adaptation du manga ?

Avatar de l’utilisateur
zubrowski
Messages : 1229
Inscription : 10 juin 2008, 10:11

Re: Avis en vrac

Message par zubrowski » 05 févr. 2020, 08:22

Sérieusement One Piece je suis déjà surpris de la longévité tant du manga que de l'anime. Déjà à l'époque je finissais par trouver Bleach un peu long, alors quand j'ai voulu commencer OP,.... ben j'ai laissé tomber ^^'

Par contre la question se pose : quelle sera la future mode? Au vu de la production actuelle j'ai bien du mal à le deviner : malgré les défauts des Isekai, il n'y a eu ces dernières années que très peu d'oeuvres réussies utilisant leur propre univers (n'usant pas du "truc" du passage d'un univers à l'autre que ce soit définitif ou temporaire, réel ou virtuel), par exemble IBO ou No Guns Life. Peut-on même envisager quoi que ce soit?
Tommy a écrit :
04 févr. 2020, 09:30
Et sinon, cet épisode 5 de Eizouken... :wow:
Argh, j'en suis encore au 4 (pas de compte payant CR), mais pour le moment chaque épisode est un bonheur :D
Image
Nonsense Banner

Avatar de l’utilisateur
Tommy
Messages : 909
Inscription : 12 mars 2008, 07:30

Re: Avis en vrac

Message par Tommy » 05 févr. 2020, 10:03

Vardec a écrit :
04 févr. 2020, 20:09
Je pense surtout que le public a à la fois muri mais aussi eu une surdose à force de se bouffer des clones par 10aine la saison, et avec une qualité proche du néant.
Oui, il y a un gros effet de saturation, à mon avis. Je pense que quelques grosses séries (comme Re:Zero et Log Horizon dont de nouveaux cours ont été annoncés, ou plus étonnamment Ascension of a Bookworm) se maintiendront encore un petit moment, mais la très grande majorité des titres seront (heureusement?) oubliés d'ici 3-4 ans.
zubrowski a écrit :
05 févr. 2020, 08:22
Par contre la question se pose : quelle sera la future mode?
Alors ça, c'est la question que se posent tous les producteurs et affairistes des modes en général. :lirik:
Au vu de la production actuelle j'ai bien du mal à le deviner : malgré les défauts des Isekai, il n'y a eu ces dernières années que très peu d'oeuvres réussies utilisant leur propre univers (n'usant pas du "truc" du passage d'un univers à l'autre que ce soit définitif ou temporaire, réel ou virtuel), par exemble IBO ou No Guns Life. Peut-on même envisager quoi que ce soit?
Je pense qu'il faut aussi prendre en compte un élément: les isekai "modernes" sont très particuliers par leurs modalités narratives par rapport au "sous-genre" pris dans son ensemble, qui remonte à... loin. Je veux dire, techniquement parlant, Dunbine, Shurato, Escaflowne et Fushigi Yûgi sont des isekai. Mais ils n'ont juste rien de commun avec ceux de notre époque actuelle sur le plan narratif (calqués généralement sur le modèle du narô-kei et/ou pompant allègrement sur SAO). En fait, je pense même que l'isekai, en tant que principe narratif, peut être une porte de sortie, à la condition de revoir profondément la copie sur... bah déjà le côté Gary Stu des héros, le gynécée de connasses qui l'accompagne, la nature de l'univers décrit (99% du temps de la fantasy low-cost pompée sur des free-to-play de téléphones mobiles eux même pompés sur des jeux lambda des années 1980/90), le cocooning nombriliste qui traverse à peu près tous ces titres... bref, en arrêtant de faire du narô-kei. Le succès d'estime d'Ascension of a Bookworm est d'ailleurs significatif: il prend à contrepied la quasi-totalité de ces aspects. On pourrait aussi citer l'exemple de Welcome to Demon School Iruma-kun, qui lui aussi marque le pas avec un héros "depowered" et une ambiance de gag-manga scolaire surnaturel.

Les deux exemples que tu cites sont intéressants, puisque le premier est l'un des derniers avatars en date d'une franchise vieille de 40ans, et le second ne cache pas ses influences "anciennes" (les mangas de Yukito Kishiro, notamment). Ça sonne presque comme un anachronisme, quand on y pense. Ceci dit, le problème est a priori moins celui de la "raréfaction" de ce type d’œuvres que celui du fait qu'elles semblent noyées dans la masse quand on prend les listings d'anime saisonniers dans leur ensemble: entre octobre et maintenant, on a eu les deuxièmes saisons de GinEiDen et de GranBlue Fantasy, Case File n° 221: Kabukichô, Somali, et, si je ne suis pas du tout fan d'Orphen, elle reste décente sur le plan technique; sans compter qu'une bonne partie des adaptations de shônen manga entrent dans cette catégorie (My Hero Academia, Black Clover, Fire Force, Dr. Stone...), et qu'elles, elles ont une visibilité encore meilleure.

Enfin, dernière chose: si l'isekai est un sous-genre sur-représenté, il n'est certainement pas le seul responsable de la situation actuelle. Faut voir aussi le nombre hallucinant de slice-of-life comiques et/ou ecchi insignifiantes qui sortent chaque année.

Et puis, à côté de ça, il y a le cas un peu particulier des anime de sport, qui ne se sont jamais aussi bien portés depuis les années 1980, et qui n'ont jamais réellement disparu du paysage de l'animation depuis les années 1960. Par exemple, rien que sur ce trimestre, on a (en diffusion légale francophone) du volley, du basket, du rugby et du baseball. L'année dernière, à la même époque, on avait de la course à pied, du foot et du sumo. Tout ça pour dire que, s'il y a un genre qui a réussi à se maintenir à flot au fil du temps, c'est bien celui-ci.

Avatar de l’utilisateur
zubrowski
Messages : 1229
Inscription : 10 juin 2008, 10:11

Re: Avis en vrac

Message par zubrowski » 05 févr. 2020, 16:57

Le fait que tu en parles me remémore le fait que le genre a connu des prémices lointaines (comment ai-je pu oublier Escaflowne?!! Vite! où sont mes DVD?). çà me rappelle un Non mais t'as vu ce que t'écoute! (m...vidéo strikée) où LinksTheSun en arrivait à la conclusion qu'en fait les chansons de m... avaient toujours existé mais sont plus facilement oubliées, ne laissant en mémoire que les bonnes, donnant par là l'impression fausse que "c'était mieux avant".

Notre perception de l'animation est soumise au même biais. Après tout même des grands classiques comme Harlock, Gundam, Macross ou Yamato piquent les yeux quand on revoit les épisodes des années 70/80, et pourtant le fond est énorme et justifie pleinement leur statut d'icône. De même Escaflowne est ce qu'on appelle aujourd'hui un isekai et pourtant reste un chef d'oeuvre.

A force d'en parler j'en viens à me demander ce qui coince vraiment. S'il peut y avoir de bons isekai ou de bons harems (je pense à Love Hina, qui reste un excellent souvenir), alors même que les clichés que l'on dénonce y sont présents, peut-être le noeud du questionnement est-il : qu'est-ce qu'un bon anime (au sens le plus général du terme)?

Bon si je pars sur ce genre de questionnement çà risque de partir loin. :ouf: Ceci dit reste la possibilité d'établir rapidement ce que çà n'est pas, et qui paraît déjà évident car déjà clair pour l'animation comme pour toute forme d'art : un "bon" anime, quel que soit son genre ou la qualité de sa réalisation, ne peut être une oeuvre où les moyens utlisés pour sa conception comme sa réalisation ont primé sur la cohérence de l'ensemble et la profondeur du fond. Cette anti-définition permet alors d'exclure du champ :
- toutes les oeuvres où la réalisation est cheap par volonté d'économie
- toutes les oeuvres dont le scénario repose sur des ressorts éculés et utilisés par paresse d'écriture, sans recul ni second degré
- toutes les oeuvres dont les personnages ne sont que des stéréotypes fonctionnels, incapables de porter l'incarnation d'un concept où de projeter quelque facette du spectateur.
A ce stade l'un des pires étrons vus récemment reste Demon Lord Retry...

Bon je crois qu'il me faudra un peu plus de réflexion que çà pour écrire une définition claire et concise de ce qu'es un "bon" anime :ouf:, mais bon, vu que même des têtes comme Theurel ou Debbache ont du mal avec ce genre de définition, je vais pas non plus prétendre révolutionner quoi que ce soit ...


Edit :
En cherchant une ou deux infos sur naro-kei, je suis tombé sur cet article, plutôt intéressant comme synthèse
Image
Nonsense Banner

Répondre