Gundam : Senjou no kizuna

Pour parler des produits dérivés : Maquettes, Jeux Vidéo, CD, DVD...
Avatar de l’utilisateur
Seigi
Messages : 80
Inscription : 29 mars 2009, 10:34
Localisation : Région Parisienne

Gundam : Senjou no kizuna

Message par Seigi » 06 avr. 2009, 18:32

Et me revoilà pour parler probablement du jeu Gundam le moins connu en occident, et pourtant, l'un des meilleurs : Gundam : Senjou no kizuna ("les liens du champs de bataille", approximativement).
L'article qui suit vient à l'origine de mon blog, ce qui explique peut-être certaines tournures très personnelles. Bref, je vous livre l'article en entier, je pense que ça devrait en intéresser plus d'un, et ça devrait surtout foutre les boules à tous ceux qui crèvent d'envie d'aller au Japon (et à qui je dirai : mais allez-y merde ! :p)


Aujourd'hui, j'ai découvert ce pourquoi je suis né. Cette raison, elle porte le nom de "Gundam : Senjou no kizuna".

Ce jeu que j'ai découvert un peu par hasard alors que je commençais à me passionner pour Gundam est la dernière merveille sortie dans les salles d'arcade japonaises (bon, elle date quand même de 2006).
Le principe est simple : vous ne jouez pas à Gundam, vous entrez dans votre Gundam.
Tout est fait pour que l'immersion soit totale : vous ne vous installez pas sur une borne, mais dans un cockpit. Vous ne dirigez pas votre Gundam avec un stick et des boutons, mais avec de véritables commandes. En fait ça n'a vraiment pas l'apparence d'un jeu.

Commençons par expliquer le gameplay.
Les parties consistent en des affrontements à 4 vs 4 (les nombres peuvent varier, plus le niveau augmente et plus on est nombreux). Chaque joueur dispose de son propre Mobile Suits (MS, le terme générique pour désigner les robots des séries gundam), qui vaut un certain nombre de points. A chaque fois que leMS sera détruit, sa valeur en point sera déduite de la réserve de l'équipe. Evidemment, une fois la barre vidée, la partie s'arrête.

Un système assez original donc (bien qu'ils soient présents dans bon nombre de jeux Gundam), et qui prend tout son sens dans l'univers Gundam (1 Gundam, 2 Gun Tank, 1 Gun Cannon et 1 GM contre 2 Zaku, 1 Gouf, 1 Dom et 1 Zaku modèle Char, c'est vraiment quelque chose) et surtout avec une telle maniabilité.
Pour vous donner une idée, vous voyez comment sont les pilotes des Gundam dans l'anime? Assis sur un siège, ils voient ce que voit le Gundam, et ils ont deux commandes, une pour chaque main... Eh bien c'est exactement la même chose.
L'écran a une forme arrondie, afin de vraiment donner l'impression qu'on voit à travers le gundam. Pour les deux commandes (des sortes de stick), elles contrôlent les mouvements du Gundam.
En inclinant les deux commandes dans une direction, on fera marcher le gundam dans cette direction.
En avançant une seule d'entre elle, on le fera avancer en tournant.
Deux boutons (un pour l'index, un pour le pouce) sont positionnés sur chacune des commandes (je vais les nommer R1, R2, L1 et L2). L1 permet de locker, et R1 de changer de cible. L2 permet de frapper avec le sabre (timing très précis requis pour effectuer des combos), R2 de tirer, et les deux ensembles permettent d'utiliser l'arme secondaire.
Si vous écartez les deux commandes simultanément, vous effectuerez un tacle (le fameux coup d'épaule des Zaku) qui projètera au loin votre adversaire.
Les combats suivent le principe du janken (notre bon vieux pierre/papier/ciseaux) : le sabre laser a l'avantage sur le tir, le tacle a l'avantage sur le sabre laser, et le tir a l'avantage sur le tacle.
Deux pédales sont aussi accessibles, et permettent soit de dasher, soit de sauter (puis voler).
Pour continuer avec l'immersion, lorsqu'on vous tirera dessus, des fissures apparaîtront sur l'écran, pour faire comme si vous receviez ces balles.
De nombreuses informations sont aussi disponibles sur l'écran, avec votre santé, votre quantité de points, la réserve militaire de votre équipe, vos munitions, ou encore un radar, outil indispensable pour être sûr qu'un Gouf n'est pas sur le point de nous tailler le dos en pièces.

Pour parler un peu du gameplay maintenant, il incite vraiment à la coopération. Il sera nécessaire de se déplacer en groupe si l'on veut s'en sortir, et d'être bien coordonné avec ses alliés.
Les déplacements sont assez lents, ce qui en rebutera peut-être certain. Mais on comprend rapidement que c'était volontaire, car cela permet des affrontements plus stratégiques.
En effet, combattre au sein d'un groupe de 6 MS ne posant jamais le sol à terre et volant à toute allure n'aurait franchement pas aidé le côté stratégique du jeu. Bref, il fallait choisir entre la stratégie et l'action. C'est cette première qui a été choisie. Pour l'action, il faudra se reporter sur les jeux Gundam vs (Gundam).

Le système de lock est aussi assez particulier. Contrairement à un FPS classique, vous ne contrôlez pas le viseur. En fait, le viseur est forcément au centre de l'écran, bien qu'il puisse se déplacer un peu tout de même si vous avez locké un ennemi. Donc pour toucher votre cible, vous serez obligé de déplacer votre MS de sorte qu'il se retrouve face à elle.
Cela surprend un peu, mais là encore, il ne pouvait pas en être autrement. En l'absence de souris, déplacer soit-même le curseur aurait été trop difficile. Et comme les déplacements demandent eux-mêmes une sacré concentration, il n'aurait pas été viable de devoir déplacer soi-même le curseur.
En tout cas, on ne peut que féliciter les développeurs pour avoir créer un jeu à la maîtrise aussi progressive. La différence de niveau entre la 1ère et la 5e partie est absolument sidérante, et je ne parle pas de la 20e partie (oui, certains passages de ce texte ont été édités. Tout n'a pas été écrit à la suite de mes premières parties ^_^).
Alors qu'au début, j'arrivais à peine à me déplacer, il m'a fallu quelques parties seulement pour parvenir à trancher avec aisance mes adversaires au sabre avec mon GM. Finalement, j'ai très vite progressé, si bien qu'après une vingtaine de parties, il m'arrivait de vaincre 2 adversaires en même temps au corps à corps (le GM est spécialisé au sabre).
D'ailleurs, peu de temps après, je proposais à deux amis de s'essayer à ce jeu, assez sûr de moi quant à nos chances de victoire. Et on s'est finalement fait étaler par 3 mecs qui était super coordonnés. Bref, la marge de progression est véritablement énorme, et ça c'est motivant.

Le jeu en lui-même fera extrêmement plaisir aux fans, tant les MS sont nombreux et bien modélisés, et tant faire partie d'une escouade dans un univers de gundam est jouissif.
D'abord, évidemment, les MS, qui sont directement tirés de la première série TV (qui voyait l'affrontement entre les forces de Zeon et de la fédération, Renpôgun en japonais).
Ceux-ci sont classés en 5 catégories, Close Combat (spécialisé dans le combat au sabre), Close Range (mix entre corps à corps et distance. Il a plus un rôle de soutien), Mid-range, Tank et Sniper.
Chacune de ces catégories possède environ 5 modèles (sachant qu'évidemment, chacun des deux camps à des MS complètement différents).
Vous disposerez aussi de diverses armes, que vous pourrez changer. Grenades, fusil mitrailleur, fusil laser, bazooka... Votre équipement dépendra évidemment de votre MS.
Pour améliorer votre MS, une seule solution : faire preuve de talent durant vos escarmouches. Plus vous serez efficace, plus vous gagnerez de points, et plus vous deviendrez puissant (votre MS pourra par ce biais gagner en vitesse ou en armure).
Par contre, concernant l'amélioration de votre mécha, n'allez pas non plus penser qu'il suffit de bourriner pour qu'il devienne plus résistant ET plus rapide. Vous devrez faire un choix, et le renforcement de votre armure ira forcément de paire avec une perte de vitesse. Et inversement.
Quant aux armes débloquables, elles sont là encore à double tranchant. Vous obtiendrez ainsi peut-être des armes qui tirent plus vite, mais elles se rechargeront alors plus lentement.
A noter que les nouveaux modèles de MS sont plus couteux.

Ainsi, bien que plus puissants, vous coûterez très cher à votre équipe si vous mourrez. Autre conséquence logique, vous serez un peu comme un Turque le jour de la Thanksgiving (pour reprendre une expression de ces chouettes ricains) : tout le monde voudra votre peau. N'espérez donc pas accumuler les points avec le Gundam RX-78 si vous débutez (enfin, pas de soucis à ce niveau : si vous obtenez le Gundam, vu la difficulté pour le débloquer, vous risquez d'avoir un sacré niveau en principe).
L'avantage du système de points, c'est qu'il n'encourage pas spécialement ceux qu'on appellera les "piqueurs de frag", et qui ont la merveilleuse idée de toujours donner le coup de grâce. Le calcul des points est en effet calculé selon les dégâts infligés.
Vous concentrer sur une même cible pour la tuer vous même ne sera donc pas forcément la meilleure idée. La blesser un peu puis passer à une suivante peut-être une meilleure manière de gagner des points. Et cela donne un côté plus nerveux au jeu, car cela permet d'éviter d'avoir simplement une succession de duels 1 vs 1.
Il faudra toutefois être réaliste : porter le coup de grâce apporte malgré tout un sérieux bonus. Mais ça ne fait pas tout. Si vous blessez à 90% un adversaire, et qu'un allié le finit, vous aurez bien sûr plus de points que lui. Le tout sera ensuite de ne pas mourir, car on perd alors beaucoup de points.

Tout est vraiment fait pour donner envie de continuer de jouer.


D'un point de vue plus pratique maintenant. Vous devrez dans un premier temps acheter une carte de pilote (300 yens, soit moins de 2€), sélectionner votre pseudo, votre avatar (moche, seule déception), ainsi que votre emblème (faites gaffe, car vous ne pourrez pas le changer. Moi j'en avais pris un qui ne ressemblait à rien). A chaque fin de partie, vous reviendrez au terminal central (où vous avez obtenu la carte) pour mettre à jour vos données (nombre de MS détruits, nombre de points glanés, rangs, etc...).
Une partie coûte 500 yens (3€). Elle consiste donc en un affrontement de 5 minutes. La partie s'arrête avant si les réserves de l'équipe s'épuisent (quand les MS sont détruits donc). Une fois la partie terminée et le score affiché, une seconde partie peut commencer.
Pour 3€, on a donc 10 minutes de gameplay, et 5 minutes de préparation (sélection du MS, des armes, recherche des joueurs...). Par rapport aux autres bornes d'arcade, c'est assez cher, mais rapport qualité/prix, il n'y pas de comparaison possible.

Le multi-joueur fonctionne d'une manière assez particulière. Se joindra à votre partie toute personne de la même salle d'arcade ayant lancé la partie au maximum 40 secondes après vous.
Ces personnes là (généralement des personnes que vous connaissez déjà, car le timing est plutôt serré) seront privilégiées, puisqu'elles pourront discuter via un casque/microphone. Et là, on est encore plus dedans, surtout quand on se prête au jeu, et qu'on part du principe qu'on est un pilote de Gundam, et que notre interlocuteur est notre partenaire de toujours.
Les autres joueurs viendront d'autres salles d'arcade (connexion internet, pas un pet de lag évidemment), et il ne sera possible de leur parler que via de courts messages accessibles en raccourci. Suffisant pour donner des indications donc (mais l'étranger moyen aurait de toute façon du mal à communiquer avec les Japonais. C'est juste dommage pour ceux qui le pourraient, et qui n'auraient pas avec eux de partenaires).

Une partie de Gundam, ça ressemble à ça. (à lire en écoutant les génériques Gundam. Par exemple, ça (Z) ou encore ça (Seed) ). A noter que le petit chiffre qui suivra les citations renverra à des notes en bas.
Vous commencez sur les fameux rails qui vous propulsent à travers un tunnel vous lâchant ainsi dans les airs. Comme tout pilote, vous annoncez votre sortie : "Seigi, Hasshin suru !" (1), et vous atterrissez sur le lieu où aura lieu votre combat. Un rapide coup d'oeil pour repérer votre partenaire de toujours parmi vos quatres coéquipiers, et vous décidez de scinder l'équipe en deux. Vous et votre ami vous dirigez donc vers la droite, pour un combat sous-marin.
L'ennemi Zaku s'approchant, vous vous armez de votre fusil mitrailleur et videz votre chargeur afin de pouvoir avancer le plus vite possible. Etant un Ground type GM, vous sortez votre sabre, et utilisez vos réacteurs pour vous propulser en avant.
Vous frappez une fois, deux fois, une troisième fois, et alors que le Zaku ennemi est propulsé en arrière, vous l'achevez de votre fusil mitrailleur. Il ne vous arrive pas à la cheville, et vous lui lâchez alors, gonflé d'orgueil, "Ore ga ichiban GM wo umaku tsukaeru n'da !" (2)
Et alors qu'un second Zaku vous prend par surprise et tente de vous écraser de sa hache, votre partenaire, Kevin, vous sauve en l'interrompant de son fusil laser.
L'ennemi revient à la charge, mais vous l'aviez anticipé, et vous le taclez donc, le clouant au sol d'un coup d'épaule, rendant ainsi vaine toute attaque au corps à corps. Surpris par l'explosion qui vient de survenir juste derrière vous, vous vous retournez, et voyez les restes du Mobile Suits de votre partenaire.
"KEVIN !!! Yoku mo... Yoku mo Kevin wo koroshita !!!" (3)
Enragé, vous foncez sur l'ennemi, mais vous ne faites pas le poids face à ces deux adversaires. Vous vous propulsez ainsi sur le côté, évitant de justesse les tirs ennemis, et tout en tirant pour couvrir votre retraite, vous vous envolez pour sortir de l'eau et vous poser sur la terre ferme. Vous trouvez alors vos deux coéquipiers en mauvaise posture.
Vous lâchez rapidement une grenade pour mettre à terre les deux soldats de Zeon, puis vous survolez les deux ennemis pour vous placez entre vos deux coéquipiers. Sabre à la main, vous vous apprêtez à venger votre ami.
"Kevin no kataki wa ore ga utsu n'da !!" (4)

Évidemment, c'est clairement romancé, et de tels événements ne s'enchaîneront pas de la sorte. Mais tout ce que je viens d'énoncer, ça arrive à chaque partie, et avec un minimum d'imagination, vous ressentirez les choses telles que je les ai décrites. C'est ça, Gundam : Senjou no kizuna. C'est ressentir le combat à force d'imagination.

Tout a été fait pour que ce jeu soit une merveille. Tout fan de jeu en équipe se doit de s'y essayer. Et tout fan de Gundam n'en est pas un s'il n'essaie pas ce jeu alors qu'il en a la possibilité.

Pour finir, sachez que ce jeu, disponible en arcade uniquement au Japon donc, vient de sortir sur PSP. Il a d'ailleurs reçu un 33/40 de Famitsu, ce qui prouve qu'ils ont tout de même réussi à garder ce qui faisait l'intérêt du gameplay (malgré la perte de l'aspect immersif du jeu).
Le jeu y est jouable en 4 vs 4, et je vous invite donc tous à l'acheter. La PSP n'est pas zonée, un jeu comme ça, ça se prend en main très vite même en japonais... Et il vous suffira de trouver des amis (et pourquoi pas, jouer avec moi) pour ressentir, à votre tour... les liens qui vous unissent sur le champs de bataille... l'expérience Gundam !


Image


1. Hasshin suru = C'est plus ou moins la phrase basique que sortent les pilotes avant de décoller.
2. Boku ga ichiban gundam wo umaku tsukaeru n'da = C'est la réplique d'amuro, lorsqu'il dit, déprimé du fait d'être enfermé en prison, que c'est lui qui pilote le mieux le Gundam.

3. Yoku mo... Yoku mo xxx wo koroshita ! = C'est la fameuse réplique d'Athrun, lorsqu'un de ses amis meurt (je ne donnerai pas le nom pour ne pas spoiler. Pour ceux qui ont un trou : --> spoiler). Enfin, c'est une phrase très courante dans les manga, mais Athrun l'utilise telle quelle. "Tu as osé... Tu as osé le tuer !!!"
Spoiler:
C'est quand il crie : KIRAAAAAA !!! Comment as-tu pu tuer Nicol ?!!!
4. xxx no kataki wa ore ga utsu n'da = Ca se traduit par "Je vengerai xxx". Elle ne vient pas spécifiquement de Gundam, même si je suis sûr que je l'y ai déjà entendue.

Avatar de l’utilisateur
Shikaze
Messages : 42
Inscription : 09 mars 2008, 15:02

Re: Gundam : Senjou no kizuna

Message par Shikaze » 06 avr. 2009, 18:49

A savoir que je vais au Japon dans un mois, avec 2 potes. On ira habiter chez un pote qui travaille là bas.

je les ai tous prévenu qu'ils seront réquisitionnés pour faire une équipe complète et aller poutrer de la face de citron tous ensemble. J'essaierais de faire tout mon possible pour faire un rapport sur l'expérience.
Laissez mes mechas tranquille, salopes !

Image

Avatar de l’utilisateur
Seigi
Messages : 80
Inscription : 29 mars 2009, 10:34
Localisation : Région Parisienne

Re: Gundam : Senjou no kizuna

Message par Seigi » 06 avr. 2009, 20:52

Comme je l'ai dit, c'est assez cher, donc préviens les à l'avance de l'investissement ;)
500Y la partie, avec le cours actuel du yen, ça fait environ 4€. Quand on est pas fan de Gundam, c'est un peu dur à encaisser :p

Par contre, juste une chose : ne panique pas à ta première partie : tout le monde la foire ^_^.
Et fais bien attention à choper le timing pour les attaques au sabre, c'est absolument essentiel. Le joueur moyen bourrine la gachette et ne fais que des attaques 1 hit. Tu dois y aller lentement et au bon moment pour faire ton attaque 3 hit (sachant que les MS spécialisés dans le corps à corps peuvent en plus faire une 4e attaque à distance pour achever le combo).

Pour poutrer les Japonais, c'est carrément faisable. Moi-même, j'ai encaissé assez peu de défaites. En fait, les Japonais sont pas super bons à ces jeux là, car contrairement aux simples bornes d'arcade, ils ne peuvent pas y passer leur vie ;)

En passant, si certaines personnes passent dans le Kansai en Juillet, je serais heureux de faire équipe :!:

Avatar de l’utilisateur
AirMaster
Messages : 342
Inscription : 09 mars 2008, 18:30
Localisation : Montréal

Re: Gundam : Senjou no kizuna

Message par AirMaster » 07 avr. 2009, 02:13

Je me souviens quand le jeu avait été annoncé, j'avais dit a deux de mes amis qu'on irait un jour pour jouer, qu'ont prendrait des Doms et qu'on ferait une Jetstream Attack! XD
Image

Avatar de l’utilisateur
Shikaze
Messages : 42
Inscription : 09 mars 2008, 15:02

Re: Gundam : Senjou no kizuna

Message par Shikaze » 08 avr. 2009, 18:30

Idée à creuser (et non pas creuset) que celle là.
Laissez mes mechas tranquille, salopes !

Image

Avatar de l’utilisateur
jisu61
Messages : 41
Inscription : 26 avr. 2010, 17:36
Contact :

Re: Gundam : Senjou no kizuna

Message par jisu61 » 27 avr. 2010, 15:36

ce jeu est une turie ^^ surtout quand vous faites un 8 contre 8 (que j'ai fait 1 seule fois, dans une salle d'arcade de Shinjuku).

voici (pour ceux qui veulent voir) le lien d'une p'tit video (réalisé par mes soins, avec une pietre tentative de cadrage correcte...dsl...). ça donne un bon appercu je trouve.

http://www.dailymotion.com/video/xat2fz_gundam-1_travel

depuis peu je suis ENFIN passé 1re classe (sous les rires de mes potes jap avec qui je joue de temps en temps) et j'ai enfin débloqué mon premier Gundam (y en a mare des GN ^^...) j'ai le RX-78-G....en terme de gameplay...comment dire....par rapport à un GN, ou a un GN Commender...ben il va plus vite ET SURTOUT il se retourne plus vite.

j'ai vu une partie de gars haut lvl dont un avec le GP 2....mais bon là....c'est du trés haut lvl...
"Ainaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa"

"shiroooooooooooooooooooooo"

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 10321
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Gundam : Senjou no kizuna

Message par Seb » 27 avr. 2010, 16:49

J'ai vu que cette année Bandai organise un tournois sur le jeu au Japon. http://gundam.info/topic/4012
Look, it's not an explosion... It's just a rapid unscheduled disassembly.

Avatar de l’utilisateur
Habu
Gihren's Pride
Messages : 1090
Inscription : 02 avr. 2008, 18:23
Localisation : Bordeaux

Re: Gundam : Senjou no kizuna

Message par Habu » 27 avr. 2010, 18:33

@jisu61 : Sympa ta vidéo pour se rendre compte du jeu. Par contre, il aurait fallu que tu baisses le niveau sonore du jeu, car à certains moments, on a du mal à t'entendre.

Bon, ça arrive quand sur PS3 avec des joysticks qui vont bien. :drool:

Avatar de l’utilisateur
jisu61
Messages : 41
Inscription : 26 avr. 2010, 17:36
Contact :

Re: Gundam : Senjou no kizuna

Message par jisu61 » 28 avr. 2010, 08:51

dsl pour le son mais je suis pas sur qu'on puisse le changer. d'ailleurs, dans le pod, ça ne gêne pas du tout. après, ma video est en basse résolution pour pouvoir mieux la mettre sur daily motion, donc la qualité du son n'est pas top non plus.

pour avoir jouer à ce jeu sur psp, je peux te dire que même si c'est sympa, il manque le principal intérêt du jeu : le pod ! l'immersion ! on a vraiment la sensation d'être dans un ms. donc je pense que même s'il est porté sur ps3, à moins d'avoir un pod dans ton salon, ça ne sera pas pareil.

après, surement que les gros fan aimeront, même sur console de salon
"Ainaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa"

"shiroooooooooooooooooooooo"

Répondre