MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Pour les discussions centrées sur les séries appartenant à l'Universal Century.
Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Gihren's Pride
Messages : 563
Inscription : 11 avr. 2008, 22:53
Localisation : Si tu veux me parler, envoie-moi un... Fax !

Re: MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Message par MSZ-006C1 » 13 juin 2008, 21:45

Sauf que "David" dans cette histoire, c'est Zeon, qui se bat à 1 contre 5 contre la Fédération qui lui est numériquement supérieur, et de très très loin.
En réalité, le rapport de force est réparti de façon suivante au 3 janvier 0079 :
_1 contre 4 en ce qui concerne les bâtiments de guerre : 614 chez Zeon, toutes classes et tous types confondus, contre 2617 bâtiments pour la Fédération
_1 contre 6 en ce qui concerne les effectifs en hommes : 1,3 millions pour Zeon, contre 8,6 millions pour la Fédération. Ce rapport de force passe à 1 contre 10 si on rajoute les forces terrestres, navales et aériennes des Forces Fédérales !

Contrairement à ce qu'on dit, la Fédération n'est pas technologiquement attardée, sauf dans le domaine spécifique des Mobile Suit, où elle a pas loin de dix ans de retard au début de la guerre. En ce qui concerne le reste, même si Zeon est à la pointe des avancées technologiques, la Fédération possède l'avantage au niveau informatique, au niveau de l'armement lourd (Zeon ne parviendra à développer et mettre en service des armes laser portables pour MS que dans les deux derniers mois de la guerre, soit longtemps après la Fédération), au niveau de l'industrie de guerre et des ressources nécessaires pour la faire tourner.
Le principal handicap de l'EFSF, toutefois, tient dans la mentalité de son état-major, dans les doctrines de combat, le choix et l'emploi des vecteurs stratégiques spatiaux lors de la campagne d'armement des années 0070. Mais n'attelons pas la charrue avant les boeufs : on développera ce point un peu plus loin.

Le seul avantage stratégique réel que possèdent les Force de Zeon, ce sont sont les Mobile Suits. Pour le reste, ils sont à la masse : Zeon ne possède aucune Marine de guerre et aucune expérience dans la guerre navale au début du conflit (ils ne commenceront à bâtir leur Marine qu'après s'être emparés de la base de Californie, soit après le 7 février 0079. Idem pour leurs forces aériennes (hé oui ! Pas assez de place dans une colonie pour expérimenter des engins aériens).
On peut donc dire que la Fédération possède une maitrise des mers et des airs absolue, ainsi qu'une supériorité numérique écrasante en tous points de vue. La Fédération est donc bien "Goliath", et non "David".


Pour en revenir au vif du sujet :

La doctrine militaire des Forces Fédérales est basée sur "la quantité aux dépens de la qualité". C'est le mythe du gros rouleau compresseur (pour schématiser et généraliser un peu rapidement, ça rappelle un peu l'Armée Rouge de la Seconde Guerre Mondiale) où les Forces Fédérales considèrent qu'une écrasante supériorité numérique parviendra à bout de n'importe quel ennemi. En ceci, ils n'ont pas tout à fait tord.
Leur supériorité numérique, appuyée par la puissance économique et industrielle aurait bien pu venir à bout du Duché de Zeon, et ce malgré l'intervention des MS. Si Zeon a foutu la pâtée aux Forces Fédérales durant la "Guerre d'Une Semaine", c'est parce qu'ils ont fait un très grand usage de l'arme nucléaire, pour clairsemer les rangs de leurs adversaires.

Mais revenons-en aux Forces Fédérales. Histoire de comprendre un peu dans quel état se trouvent les Forces Fédérales au moment de "MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront" ? Pourquoi pas de Mobile Suits ?

Parce que Zeon a maintenu sous le sceau du secret absolu la création, le développement et la mise en service de ce nouveau type d'arme. Mais le secret était-il absolu ? La Fédération n'a-t-elle vraiment rien vu venir ?
Car si la quasi totalité du personnel militaire, état-major général compris, ignorait l'existence des Mobile Suit, on peut imaginer que les services de renseignements ont pu entendre des rumeurs à ce sujet avant le déclenchement des hostilités. La façon dont les Forces Fédérales ont accueilli ces "rumeurs" et ce qu'ils en ont fait (ou pas fait) est un autre "gros" problème de la lourde machine fédérale (que je fais développer après). Même si l'Opération V (celui qui mena à la construction des RX-75,-77 et -78) n'a débuté officiellement qu'en avril 0079, on peut imaginer que le travail de préparation et de collecte des renseignements qui a mené à cette opération a débuté quelques années auparavant.
L'inconvénient est qu'il n'existe aucune source qui indique précisément quand ce travail de recherche a pu commencer. Il n'y a aucune source qui indique avec précision à quel moment les Forces Fédérales auraient pu avoir vent de l'existence des MS, mais on peut supposer que ce ne put être qu'en tant que rumeur. Zeon ayant conduit ses essais dans le plus grand secret, on peut imaginer qu'avant la guerre, la Fédération n'a pu disposer d'aucun moyen de vérifier a véracité de ces rumeurs, et donc formuler ne serait-ce qu'une ébauche de doctrine de lutte anti-MS pour la simple et bonne raison qu'ils n'auraient pas été capables ne serait-ce que de définir ce qu'était un Mobile Suit.

Le manga "Gundam The Origin" donne cependant une autre version. Elle se base sur deux postulats historiques vérifié : qu'une partie du numéro de série des MS fédéraux indique son année de conception (RGC-83 GM Cannon II en UC 0083, RX-93 New Gundam en UC 0093) et qu'une partie des travaux du Pr Y.T. Minovsky ont atterri aux mains des Forces Fédérales.
Cette soit-disant "règle" des numéros de série possède quelques failles et bien des exceptions, mais si on la suit, on peut en déduire que la conception du RX-75 Guntank et RX-77 GunCannon datent d'UC 0075 et UC 0077. Le manga semble aller en ce sens, en montrant des Guntank et des Guncannon avant la Guerre d'Un An. Notons que Yasuhiko Yoshikazu est le seul à présenter ces antécédents historiques et qu'à ce jour, aucune chronologie officielle n'a officialisé ces faits. Nous les considèrerons donc avec toute la circonspection qui se doit.
Le fait que les travaux du Pr Minovsky soient passés aux mains de la Fédération est un fait historique vérifié. C'est ce qui justifie le fait que la Fédération soit la première à développer des canons à particules portables pour MS, à créer des astronefs équipés de moteurs Minovsky Craft, etc, etc. Que le professeur lui-même ait opéré une défection est une spéculation gratuite de Yasuhiko, de même sa conclusion tragique.

Mais soit. Imaginons un instant que dès UC 0075, les Forces Fédérales aient vent, sous forme de vagues rumeurs, de l'existence de robots de combat géants ? UC 0075, c'est la date de sortie d'usine des premiers MS-05, le tout premier MS de série produit par Zeon. Même si Zeon était passé au stade opérationnel, ils en étaient encore à élaborer les manuels de combats, Mais ça, les Forces Fédérales n'avaient aucun moyen de le savoir ; ils n'ont probablement pas pu en savoir plus, car Zeon ne devait pas en savoir plus non plus !
Qu'ont pu donc faire alors les Forces Fédérales ? Considérer ces rumeurs avec beaucoup de circonspection. On peut imaginer que la majorité des hauts gradés qui ont posés les yeux sur les rapports concernant ces rumeurs ont pu estimer qu'en l'absence de preuves tangibles, il n'était guère utile de s'alarmer.
On peut aussi imaginer qu'un faible nombre (deux qui sont justement à l'origine de l'Opération V), ait pu malgré tout considérer que cela valait le coup d'étudier cette voie-là. Mais écartons ce petit groupe d'officiers éclairés (tel De Gaulle défendant la doctrine d'utilisation des chars avant 39 devant un Etat Major aveugle, sourd et encrassé dans son conservatisme poussiéreux) pour étudier le reste, le point de vue de la majorité des Forces Fédérales

Les Forces Spatiales Fédérales ont été créées en UC 0059. Pourquoi si tard ? Parce que jusqu'à l'année précédente, le besoin ne s'en faisait pas sentir car il n'existait aucune menace extérieur susceptible de menacer la Terre. En effet, la Fédération ne voyait pas l'utilité de créer une armée spatiale dans la mesure où l'existence de petits bonshommes verts hostiles n'avait pas été prouvée. Mais à vrai dire, si on part de ce postulat, on peut même se demander pourquoi la Fédération a maintenu une armée en activité après sa création en UC 0001 ?
Après tout, à partir du moment où toutes les nations sont regroupées dans un état fédéral e unifié, où peut-il y avoir une quelconque forme hostile ?
Le postulat le plus logique est le maintien d'une force armée en tant que "force de police" prête à intervenir militairement en cas de... hum... troubles internes. Des émeutes, des conflits locaux, etc. Ou tout simplement des opération de "police", comme ce que font nos casques bleus actuellement.
Mais zappons ce passage pour continuer de progresser vers le vif du sujet : pourquoi une force spatiale, et pourquoi pas de MS ?

Disons-le clair et net : ce qui change en UC 0068, c'est la déclaration d'indépendance de la République de Side-3 par Zeon Zum Daikun. Bien que cette déclaration dut le fruit d'un long processus, c'est avec cet évènement que la Fédération prend conscience qu'il existe un risque réel d'émancipation de ses colonies spatiales. Et comme ces colonies sont "spatiales", il faut aux Forces Fédérales une composante "spatiale" qui puisse agir en tant que force de police auprès desdites colonies.
Détournant les cadres de la Marine et des Forces aériennes, les Forces Fédérales vont donc faire le forcing et créer de toute pièce, en quelques années, une Force Spatiale. D'abord avec des moyens limités, des engins spatiaux existants, puis dès septembre 0070, avec des moyens accrus grâce un vaste programme d'armement.
Celui-ci consiste à doter les Forces Spatiales d'une véritable armada. C'est à cette époque que sont construits les croiseurs de classe Saramis et les croiseurs lourds de classe Magellan qui composeront la flotte fédérale au moment des hostilités. C'est également de cette époque que date la doctrine du rouleau compresseur. En effet, l'oeil averti aura noté que si un très grand nombre de croiseurs sont construits, aucun n'a été élaboré pour embarquer des chasseurs ou quoi que ce soit d'autre (les chasseurs spatiaux Saber Fish sont embarqués à bord de vaisseaux cargo de classe Columbus), 'est à dire incapable de transporter des vecteurs offensifs. En gros, on se retrouve un peu dans la situation d'une Marine de guerre moderne qui ne possèderait aucun porte-avion. Or, tout le monde sait depuis la Seconde Guerre Mondiale que le vecteur aérien est une composante indispensable de toute force navale : elle permet à cette force de projeter son action offensive bien au delà de la portée de tir de ses propres canons, mais aussi d'étendre son rayon d'action et de détection grâce à des appareils de détection.
Or, dès 0069, on a découvert que les particules Minovsky ont entre autre pour principale propriété de brouiller les ondes radars et les ondes radio. Pas de radar, par de radio, donc utilisation de missiles radioguidés et téléguidés impossible. Reste les missiles à guidage thermique (facile à leurrer), les missiles à guidage par fil ou bien... le combat courte portée.

Il est étonnant de constater qu'un an après la découverte desdites particules, le principal programme d'armement fédéral ne prenne pas en compte ce qui s'avèrera un facteur stratégique décisif... Alors que paradoxalement, ce même programme prend en compte l'invention des canons à particules qui découlent de cette même découverte.
Alors qu'à l'inverse, pour résumer simplement, les Forces de Zeon iront au-delà de ce raisonnement en créant une arme capable de combattre à courte, moyenne et longue portée, dans un environnement noyé par les particules Minovsky : les Mobile Suits.
C'est donc là la première grosse erreur des Forces Fédérales : leur doctrine n'a pas su extrapoler les mêmes conclusions, persuadée qu'elle était que son imposante armada suffirait à mâter n'importe quel adversaire.

La seconde erreur est qu'à partir de septembre 0070, ils consacrent tous leurs efforts et tout leur budget à bâtir et consolider une armada spatiale, à faire de leurs Forces Spatiales la principale composante de leur armée. L'idée est que dorénavant les conflits ne peuvent se dérouler que dans l'espace.
Du coup, à la veille de la Guerre d'Un An, les composantes terriennes des Forces Fédérales (les forces navales, aériennes et terrestres) sont dans une situation de vétusté alarmante. Le matériel date déjà de plusieurs décennies et aucun programme de remplacement ou d'amélioration n'est prévu, à l'exception des armes de nouvelle génération issues de l'Opération V qui ne verront pas le jour tout de suite (cela inclut les chasseurs Saber Fish et Tin Codd qui sont en quelque sorte les avant-projets du programme Core Fighter). La mentalité des Forces Fédérales basées sur Terre n'est pas en reste, car fort de son apparente invincibilité dans l'espace, l'état major de Jaburo ne conçoit même pas qu'un quelconque ennemi puisse porter l'action sur la Terre elle-même !
Voilà donc grosso modo la situation matérielle et l'état d'esprit des Forces Fédérales au matin du 3 janvier 0079. Pour résumer en gros : ils n'ont pas de MS et ils ne savent même pas ce que c'est, L'EFSF est également persuadée de la toute puissance de leur armada spatiale et n'a donc élaboré aucun moyen de lutte contre ces engins.

Maintenant, l'action de "MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront" se passe sur Terre. Les premières vagues d'invasion ayant débarqué le 7 février 0079, la situation des Forces Fédérales est assez différente de celle nu mois auparavant (elle est beaucoup plus alarmante) : les 80% de leur armada a été anéantie ! L'existence des MS a été pour elles un choc terrible et l'heure est venue d'élaborer de nouveaux moyens de lutte contre celle nouvelle arme. L'Opération V commence déjà à prendre forme sur le papier mais on est encore loin de la création des premiers MS fédéraux. Reste donc créer des moyens de lutte de substitution "avec ce dont on dispose sous la main" en attendant la mise en service de ces MS. C'est, je pense, ce qu'on va voir dans cette nouvelle série d'OVA.
Concrètement, les Forces Fédérales sur Terre sont littéralement des forces de "seconde zone", qualifiable quasiment d'armée "de réserve", de par la qualité de son matériel, de son personnel et de leur niveau d'entraînement. Et ce malgré un rapport de force de 1 contre 5 en défaveur de Zeon.
Les moyens de lutte terrestre sont négligeables, pour ne pas dire pathétiques, puisque la Fédération ne peut opposer que leur char de combat Type 61, ainsi que des véhicules blindés lance-missiles et des hélicoptères de combat : rien qui ne fasse réellement le poids face à un Mobile Suit. Et il ne s'agit que des moyens "lourds" car le fantassin de base est limite impuissant. Les fantassins disposent au mieux de bazookas, de missiles portatifs sol-air et de mines anti-MS, soit des piqures de moustiques.
Naturellement, les Forces d'invasion de Zeon ne sont pas uniquement constituées de MS. A titre d'exemple, la première vague du 7 au 15 février était composée de 3600 hommes, de 220 MS ainsi que de 380 véhicules blindés de tous types (il y eu trois autres vagues entre février et mars 0079). Or, si on fait abstraction des MS, les Forces de Zeon apparaissent nettement en état d'infériorité.
Malgré cela, les Forces de Zeon surent tirer profit de leur supériorité technologique. A partir de mars 0079, les Forces Fédérales essuient échecs sur échecs et n'ont bientôt plus les moyens de mener des opérations militaires à grande échelle. Éreintés par un début de conflit exténuant, les Forces de Zeon ne sont pas mieux loties. Progressivement, la guerre s'enlise donc dans une sorte statu quo, où chaque belligérant campe sur ses positions, assaillant l'ennemi de façon sporadique et modérée par le biais de tactiques de guérilla, plus pour tester ses défenses que par désir réel de faire bouger le front.
Cette situation durera jusqu'en octobre-novembre, jusqu'à ce que les Forces Fédérales alignent sur le front les premières grandes unités de MS.


La seule composante armée qui représente une menace réelle aux Forces d'invasion de Zeon, ce sont les forces aériennes. De part son importante flotte aérienne et par son matériel (beaucoup plus performant et un poil plus moderne que



Bien sûr, il ne faut pas prendre tout cela au sérieux. Ce n'est qu'un dessin animé, hein ? :lol:

Bibliographie :
Entertainment bible Vol.1 "MS encyclopedia Part.1 - The One Year War" (aux Editions Bandai)
Entertainment Bible Vol.39 "Gundam - Strategical & Tactical Manual" (Ed. Bandai)
Mobile Suit Gundam - The History of the One Year War Vol.1&2 (Ed. Gakken)
Mobile Suit Gundam Officials ( Ed. Kodansha)
MS Era (Ed. Bandai, Ed. Media Works pour la réédition "MS Ear 0099")
Mobile suit Gundam - Universal Century Vol.1 - History (d. Rapport Deluxe)
Mobile Suit Gundam Encyclopedia - The One Year War (Ed. Rapport Deluxe)
G.2.0. Magazine vol. 1-2-3-4-5-6-7-8-9 (Ed. ASCII)
Out Magazine, Special issue "Gundam Century" (Ed. Monori Shouten)

Avatar de l’utilisateur
Shindo
Messages : 904
Inscription : 06 avr. 2008, 19:46

Re: MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Message par Shindo » 16 juil. 2008, 17:56

Tres bel cours d'histoire :D

Par contre meme si Zeon n'avais pas d'avions ou des sous marins en masse il compensait largement par la facon d'adapter les MS aux terrains pour l'eau les Zgok, Zok et autres Acguy, pour le corps a corps Gouf ou Gyan, le desert les airs (Gouf volant) et surtout les mobiles armor c'etait quand meme un gros plus.

Apres pour la Federation y a eu les Cold GM et tout ca mais ca a bien tardé. Et puis le RX 78 2 et le White Base ont plus ou moins changés la guerre aussi.

Ce qui m'ettone c'est que comme tu l'as souligné dans The Origin dans le 1 er vol flashback on est en UC 68 je crois, Zeon craint encore la Federation et les federés ont deja des Guntank en UC 68 alors qu'a cette epoque Zeon avait au mieux des jeep blindés :?

Le fait que la Federation n'y ai vu que du feu que Zeon se construisait une grosse armée dans leur dos c'est abberant aussi, comme pour les allemands en 39-45.
Pour une planète pure et bleu ^^

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Gihren's Pride
Messages : 563
Inscription : 11 avr. 2008, 22:53
Localisation : Si tu veux me parler, envoie-moi un... Fax !

Re: MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Message par MSZ-006C1 » 17 juil. 2008, 00:38

Les différentes versions des MS que tu cites (Gouf, Ms amphibies, etc.) sont elles aussi arrivées très tardivement sur les théâtres d'opération : la majorité n'apparait que dans les derniers mois de la guerre (décembre pour le Gyan !) et on pourrait même dire que certains n'ont été développés justement que pour contrer les MS produits par l'Opération V. Ce fut le cas du Gelgoog, du Gyan, de l'Akt Zaku, du Galbaldy Alpha.

Les Cold GM sont loin d'être les premiers GM mis en service. Ceux qu'on voit dans le premier épisode de Gundam The 08th MS Team sont censé être les premiers, en septembre 0079. Ce sont des RGM-79E, à ne pas confondre avec le RGM-79C GM Kaï qui lui est extérieurement très proche.

Le fait que la Fédération n'ait vu que du feu sur le fait que Zeon s'armait à vitesse grand V n'a, à vrai dire, rien d'aberrant. Il faut prendre en compte quelques éléments pour s'en convaincre.
Les colonies sur Side-3 sont de type "fermées", c'est à dire qu'il n'y a pas de partie vitrée comme sur les colonies de type Island 3. Du coup, impossible d'aller espionner ce qui se passe dedans depuis l'extérieur, à moins de s'infiltrer à l'intérieur. Quatro Bajeena, Roberto et Apolli y parviennent dans Zeta Gundam (mais sur Side-7) car les Titans ne sont pas encore bien implantés sur Green Noah 1 et 2 et parce qu'aucune des deux colonies n'est achevée. Mais on peut bien se douter que sur Side-3, le contre-espionnage est bien rodé, que les mesures de sécurité sont bien au point et que l'infiltration d'un espion à l'intérieur doit relever du miracle. Bref, de l'extérieur, avec ses satellites espions qui ne voient les colonies de Side-3 que de l'extérieur, la Fédération n'a aucun moyen de voir ce qui se passe à l'intérieur. Et comme Zeon mène justement ses expérimentation de MS à l'intérieur... La Fédération n'y voit que du feu.
N'oublions pas non plus les effets des particules Minovsky, élément perturbateur supplémentaire qui réduit les moyens d'espionnage fédéraux aux seuls éléments visuels, c'est à dire photographiques. Photos qui sont faciles à leurrer, surtout à une si grande distance. Dans le meilleur de cas, les Forces Fédérales ne peuvent envoyer que des appareils-espions (que Zeon peut intercepter et reconduire hors de l'espace aérien de Side-3) ou utiliser des satellites espions en orbite autour de la Lune.

Prenons un exemple concret : sur la crise des missiles de Cuba, en 1962. Jusqu'à ce qu'un avion espion Lockheed U-2 survole la base de lancement, les Etats-Unis n'avaient aucune raison de penser que le bloc communiste dressait des missiles nucléaires sur le pas de leur porte. Ils n'ont jamais vu les missiles arriver sur le territoire cubain pas plus qu'ils n'ont pu l'empêcher. Il a fallu qu'un avion espion survole le territoire cubain pour qu'ils repèrent les missiles sur le point d'être installés.
Maintenant, imaginons que les Soviétiques aient installé les missiles dans des hangars ou des silos sous-terrains bien camouflés, ou encore camouflés les missiles en sucre d'orge géants. Qu'est-ce qu'un avion espion américain aurait pu repérer ? Rien du tout.
Transposons tout ça à la veille de la Guerre d'Un An. L'installation des missiles à Cuba devient Zeon en train de s'armer. Les missiles planqués dans les hangars ou dans des silos sous terre devient les Mobile Suits que Zeon développe en secret dans des colonies hermétiquement fermées, les missiles déguisés en sucre d'orge deviennent les leurres utilisés par Zeon pour berner les moyens d'espionnages visuels directs de la Fédération. Cette dernière a-t-elle moyen de savoir ce qui se passe là-bas ? Non. CQFD.

Qui plus est, il y a un autre facteur à prendre en compte : la bêtise des Forces Fédérales. Les Forces Fédérales sont pleines de suffisance, confiantes dans leur supériorité écrasante, qu'elle soit numérique ou technologique. Or, comme tu l'indiques à juste titre, en 0068, les Forces de Défense de Side-3 (futures Forces de Zeon) ne disposent guère que de jeeps armées, des blindés, des hélicoptères. Dans la mesure où sur Side-3, le secret sur le développement des MS est bien gardé, que Zeon maintient publiquement cette illusion sur une armée qualitativement inférieure, les Forces Fédérales n'ont aucune raison de se méfier de Side-3, militairement parlant, ni même de soupçonner quoi que ce soit. Gihren Zabi n'est pas tout à fait Adolf Hitler : il ne va pas frimer devant les caméras en déployant la toute puissance militaire de son armée à la veille d'un conflit.
Bref, à l'aube de la Guerre d'Un An et aux yeux de la Fédération (dans un cadre général), le Duché de Zeon ne représente pas une menace politique et militaire trop sérieuse. Elle peut être qualifiée de "irritante" voire de "préoccupante" aux yeux des plus paranos, mais pas assez "sérieuse". Seuls certains milieux bien informés prennent la menace au sérieux, ce qui tendrait à prouver que les services de renseignements Fédéraux sont malgré tout parvenus à percer les défenses ducales et recueillir quelques informations, sans doute jugées trop fragmentaires ou peu concluantes par la majorité de la hiérarchie militaire. Triste, hein ? Peut-être que finalement, les Forces Fédérales méritaient de se prendre la pâtée au début de la guerre, genre un méga coup de pied au derrière pour qu'elle se réveille en tombant de son piédestal. Dommage que ce le fut au détriment de 5 ou 6 milliards de victimes.

Mais je le répète : ne nous prenons pas trop au sérieux, car tout ceci n'est qu'une oeuvre fiction ! ;)

Avatar de l’utilisateur
Jerid
Messages : 973
Inscription : 14 mars 2008, 19:46

Re: MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Message par Jerid » 19 juil. 2008, 21:29

serais-tu un pro-fédéré ?
La guerre est née de la FURIE des hommes, elle les a enfermé dans la PEUR, elle les a plongé dans l'ENFER, ils ont eu la RAGE d'en finir, ils espèrent la DÉLIVRANCE ...

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Gihren's Pride
Messages : 563
Inscription : 11 avr. 2008, 22:53
Localisation : Si tu veux me parler, envoie-moi un... Fax !

Re: MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Message par MSZ-006C1 » 20 juil. 2008, 21:01

Je ne vois pas la rapport entre ton message et MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront. Merci de bien vouloir rester dans le vif du sujet. ;)

Avatar de l’utilisateur
Shindo
Messages : 904
Inscription : 06 avr. 2008, 19:46

Re: MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Message par Shindo » 24 juil. 2008, 16:13

MSZ-006C1 a écrit :Je ne vois pas la rapport entre ton message et MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront. Merci de bien vouloir rester dans le vif du sujet. ;)
Oui on est sur un forum public donc les avis politiques chacun les gardes pour soi svp merci :D


J'aurais une autre question, bon il me semble que la guerre avait commencé par un parachutage massif de troupes sur la Terre et que les 1 ers territoires a etre tombés sont California Base et plus precisement l'amerique du nord mais dans ce cas la pourquoi Zeon s'est il arreté a un statut quo si son avancé etait tellement irresistible, la Federation n'arrivait a rien faire face aux MS, c'est pas vraiment logique qu'il se soit arretés et on pas attaqués Jaburo et Luna 2 directement par exemple au lieu de laisser les federés se refaire une santé.
Pour une planète pure et bleu ^^

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Gihren's Pride
Messages : 563
Inscription : 11 avr. 2008, 22:53
Localisation : Si tu veux me parler, envoie-moi un... Fax !

Re: MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Message par MSZ-006C1 » 24 juil. 2008, 22:33

Exactement, merci beaucoup Shindo ! Les "opinions politiques", même de nature fictive, n'ont pas leur place ici. ;)

A part ça, et pour répondre à ta question, Shindo : non, pas tout à fait. La Guerre d'Un an a débuté avec la Guerre d'Une Semaine. L'invasion et le débarquement de Zeon sur Terre n'a débuté qu'un mois après.
Il y a eu au total quatre vagues d'invasion : du 7 au 15 février, du 22 au 28 février, puis du 5 au 10 mars et enfin du 18 au 22 mars 0079.
La première vague visait l'Asie Centrale et notamment le pas de tir de Baïkonour, à partir duquel Zeon allait progresser vers le Moyen Orient.
La deuxième vague était répartie sur deux objectifs. L'objectif A correspondait à la Californie et l'objectif B à la zone autour de New York. Les deux fronts ont progressé chacun l'un vers l'autre jusqu'à effectuer leur jonction et s'assurer la maîtrise totale du territoire américain.
La troisième vague était elle aussi répartie sur trois objectifs : le point A était l'Asie du Sud-Est (Birmanie), le point B avait pour cible Bornéo et le point C dans le golfe de Carpentarie (tiens, ce nom vous rappelle quelque chose, hein ?), en Australie. Les troupes débarquées en Asie du Sud Est se sont éparpillées en Inde, sur le sud-est de la Chine, l'Indonésie, l'Australie et la Nouvelle Zélande.
La quatrième vague, enfin, allait atterrir aux alentours du Caire, en Egypte et allait s'assurer le contrôle de l'Afrique du Nord ainsi que de tout le Golfe Persique.

On notera cependant que dans l'artbook MS Era figurent plusieurs photos prises sur le front européen : Paris occupée, l'attaque du pont de Heidelberg, des chars et des Zakus en Pologne, en Bourgogne, dans les Ardennes, voire même de "libération de Liverpool", alors qu'en théorie, l'Europe occidentale figurait assez loin de la zone d'occupation de Zeon. Bon, d'accord. En fait, je pinaille, j'enc*le les mouches : les photos citées ci-dessus ont été crées en guise de clin d'oeil et d'hommage à des photos de la Seconde Guerre Mondiale, au détriment d'une certaine cohérence historique. Il ne faut pas chercher plus loin. ;)

Mais revenons-en à notre sujet. Pourquoi ce statu-quo au bout de quelques mois ? Pourquoi ne pas avoir poursuivi leur avancée ? Hé bien... A cause de l'étirement de la ligne de front. C'est un souci stratégique majeur, susceptible d'arriver à toute invasion de grande ampleur menée avec des effectifs ou des infrastructures insuffisantes pour couvrir tout le territoire conquis. Or, lors de la conférence pour le Traité de l'Antarctique, le général Revil, nouvellement libéré, a révélé au monde entier que les Forces de Zeon étaient elles aussi exsangues au terme la Guerre d'Une Semaine. Dans ces conditions, j'avoue qu'honnêtement, je ne parviens pas à trouver de raison valable pour que Zeon aille balancer ce qui lui reste de forces militaires dans l'invasion hasardeuse d'un vaste territoire. J
e ne sais pas. Gihren devait avoir un grain ? Une obsession ? Envie de passer des vacances sur la Côte d'Azur ou surfer sur les plages hawaïennes ?

Franchement, tes forces se sont prises la pâtée il y a quelques jours, il t'en reste la moitié, voire un tiers des effectifs nominaux, tu ne vas pas aller envahir la Terre avec le peu qu'il te reste, pas vrai ? Hé bien si ! Zeon l'a fait. Pourquoi ? Bah, à mon avis, Gihren a tenté de faire plier le gouvernement Fédéral avec cet ultime coup de poker. Comme en témoigne la localisation des cibles visées par les vagues d'invasion, Zeon cherchait avant tout à s'assurer le contrôle des principales sources minières et pétrolifères (Afrique, Asie centrale, Asie du Sud-Est), puis industrielles (Californie). Ce qu'ils allaient foutre à New York et en Australie, à part le shopping et le tourisme, je ne vois pas. A la rigueur, New York en tant que place boursière et principale plaque tournante financière ? Mais où est l'intérêt pour Zeon ? Ils courent derrière l'indépendance, pas l'enrichissement financier.
Il n'empêche que n'importe quel stratège avisé ne s'embarquerait pas dans une telle entreprise avec une armée réduite de moitié en engageant ses dernières réserves ! C'est du suicide ! Or, Gihren est loin d'être un idiot, même s'il est dévoré d'ambition.

Bon, bref. A force d'avancer, de conquérir toujours plus de territoires, il arrive qu'à un certain stade, il n'y ait tout simplement plus assez d'effectifs pour occuper uniformément le territoire conquis ! Dans un premier temps, on puise dans les réserve (or, Zeon a déjà engagé lesdites réserves lors de l'invasion et n'en dispose en théorie de plus aucune !), puis on tente d'adapter les capacités logistiques et les effectifs du mieux qu'on peut. Mais à terme, cela engendre un éparpillement excessif des ressources militaires, un dangereux étirement des voies de ravitaillement, voire leur affaiblissement et augmenter la vulnérabilité des forces engagées, ce qui pour résultat de mettre en péril la campagne toute entière.
Bref, même si la composante offensive de votre armée continue de remporter des victoires, de conquérir de nouveaux territoires, si derrière ça ne suit pas, si le reste de l'armée est incapable de fournir la logistique et l'administration nécessaire pour tenir les zones occupées et alimenter cette avancée, ladite avancée doit obligatoirement s'arrêter faute de se retrouver soit coupée de ses arrières (exemple avec l'armée allemande sur le front de l'Est, pendant la 2è Guerre Mondiale), soit à court de ravitaillement (exemple de la contre-attaque allemande dans les Ardennes en hiver 44-45).

Bref, le Haut Commandement de Zeon a dû se dire à un moment : "Euh... Stop, on va arrêter les frais ici et figer les positions de nos troupes parce qu'on n'a plus de réserves et qu'on ne sait même pas si on va pouvoir assurer le maintien des troupes qui nous restent !". Dans ces conditions, stopper son avancée et camper sur ses positions est, stratégiquement parlant, la solution la plus avantageuse en attendant une amélioration de la situation et un tournant décisif. C'est à dire lever des troupes fraîches et réorganiser ses effectifs (se refaire une santé, comme tu dis) et préparer un offensive de grande envergure destinée à faire bouger les choses.

Quant à la question de savoir pourquoi ils n'ont pas attaqué Jaburo et Luna 2, il y a une réponse.
Pour Jaburo : encore fallait-il savoir où attaquer. Car les Forces Zeon ignoraient où se trouvaient l'entrée principal à la base de Jaburo (c'est Char qui la trouve, dans le 2è film). Du coup, ils en étaient réduit à bombarder régulièrement la forêt amazonienne, au hasard, en espérant que les Forces Fédérales trahissent leurs positions.
Pour Luna 2, c'est parce que la base fédérale se trouve à l'extrême opposé par rapport à Side-3. Du fait de cet éloignement du théâtre d'opération principal des Forces de Zeon, leur Haut Commandement a dû estimer que l'acheminement de forces suffisamment importantes pour s'emparer de la forteresse représente une entreprise qui n'en vallait sans doute pas la chandelle. Surtout qu'après la bataille de Loum, la Flotte Fédérale s'est prise une véritable branlée en perdant 80% de ses effectifs. Les 20% restants se sont terrés peureusement sur Luna 2 comme des rats en attendant que Jaburo leur expédie des renforts... hélas, pas avant le 2 décembre, avec le déclenchement de l'Opération "Star One". Bref, les Forces de Zeon ont du estimer que Luna 2 ne devait pas représenter une menace sérieuse et qu'il suffirait de faire quelques raids bien sentis de temps à autre pour faire flipper les restes de l'armada fédérale et les obliger à se planquer bien profondément dans leur trou.
Bien sûr, tout cela n'est que pure spéculation de ma part, fondée sur ce que je sais de la situation militaire à ce moment-là, sur des recoupements effectués à partir de sources diverses.

Voilà, c'est fini pour la "leçon d'histoire" de cette semaine.

Encore une fois, je vous le répète : il est inutile de se faire des nœuds au cerveau, Gundam reste avant tout une fiction qui n'a pas été pensée dans tous les détails et qui comporte moults failles.
Non, ne suivez pas mon exemple. Moi, ce n'est pas pareil : je prends mon pied à me faire des nœuds au cerveau sur des points d'Histoire (ben oui, j'ai fait autrefois des études d'Histoire). ;)

Avatar de l’utilisateur
Shindo
Messages : 904
Inscription : 06 avr. 2008, 19:46

Re: MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Message par Shindo » 25 juil. 2008, 00:33

Ben oui ton analyse et totalement coherante et tres interessante :)

En fait c'est ca que j'aime dans Gundam c'est que c'est un univers tellement vaste tellement unique qu'on pourrait en debattre des heures et des heures et limite en faire des cours d'histoire aussi approfondis que ceux qu'on apprends a l'ecole (mais qui eux a l'inverse snt chiants) ^^

C'est assez marrant mais au niveau des operations dont tu me parles ca correspond tres fidelement au point d'atterissage de Zeon si on les prends dans Ghiren No Yabou sur PSP, tout est tres fidele ^^

Maintenant je voudrais aborder 2 ou 3 autres petits trucs:

1: le prise d'Odessa fait elle partie des premieres attaques et quelle etait reelement son interet ? Une base miniere importante pour des ressources pour construire les MS ?

2: ce fameux colony drop sur Sydney c'est parti de quoi exactement cette histoire ? Acte gratuit et mechant du malefique Ghiren ? :D

3: sur le rapport de forces par rapport aux heros pense tu que Zeon aurait pu gagner la guerre si Amuro n'avait pas eliminé tous les As (Ramba Ral, Black Tri Star, M Quve, et autres pilotes, voir meme ettoufé quelque part Char en l'obligant a ce concentrer sur lui) disons ces pilotes avaient ils une vraie valeure sur cette guerre et son cours ? Et vice versa pour la Federation et Amuro et le White Base ?

4: Johny Raiden j'entends tres souvent parler de lui, mais il sort d'ou exactement (il apparait dans la serie ?) et quel est son statut a la fin de la guerre d'un an ?

5: la lune, alors la lune a une place assez importante des Gundam 0083, mais lors de la One Year War les forces Federales l'occupaient deja comme base ou QG spatial ? Sinon comment est ce devenu une ville neutre (Von Braun apres je sais pas si la totalité de la lune a toujours ete neutre) et Anaheim existait deja lors de la One Year War plus precisement si ce sont eux qui se sont occupés de la conception du Gundam et des GM ?

Parce que chez Zeon comme fabricant y a bien Zimmad et Zeonic qui ressortent pour l'armement mais chez la Federation j'ai jamais rien vu.
Pour une planète pure et bleu ^^

Avatar de l’utilisateur
Bakachu
Messages : 14
Inscription : 16 mars 2008, 01:12
Localisation : lyon

Re: MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Message par Bakachu » 26 juil. 2008, 17:14

un petit HS : Bon anniversaire MSZ-006C1, par contre ya une erreur, ils ont oublié un zero, tout le monde sait que tu as 350ans et pas 35.
Myu, Who the hell do you think i am?
La coinche c'est comme le sexe, si tu n'as pas une bonne partenaire, il te faut une bonne main

Avatar de l’utilisateur
AirMaster
Messages : 342
Inscription : 09 mars 2008, 18:30
Localisation : Montréal

Re: MS IGLOO 2: Gravity Of The Battlefront

Message par AirMaster » 28 juil. 2008, 12:47

Shindo a écrit : 1: le prise d'Odessa fait elle partie des premieres attaques et quelle etait reelement son interet ? Une base miniere importante pour des ressources pour construire les MS ?
Exact
Shindo a écrit :2: ce fameux colony drop sur Sydney c'est parti de quoi exactement cette histoire ? Acte gratuit et mechant du malefique Ghiren ? :D
La colonie devait tomber sur Jaburo, mais grace aux efforts de la flotte de la Fédération, sa trajectoire fut déviée.
Shindo a écrit :3: sur le rapport de forces par rapport aux heros pense tu que Zeon aurait pu gagner la guerre si Amuro n'avait pas eliminé tous les As (Ramba Ral, Black Tri Star, M Quve, et autres pilotes, voir meme ettoufé quelque part Char en l'obligant a ce concentrer sur lui) disons ces pilotes avaient ils une vraie valeure sur cette guerre et son cours ? Et vice versa pour la Federation et Amuro et le White Base ?
Oui, meme dans Ghiren's Greed, si tu réussis a faire survivre tout tes aces pilots, Zeon gagne la guerre.
Shindo a écrit :4: Johny Raiden j'entends tres souvent parler de lui, mais il sort d'ou exactement (il apparait dans la serie ?) et quel est son statut a la fin de la guerre d'un an ?
Il vient de Mobile Suit Variation. Il est MIA (missing in action) à la fin de la guerre.
Shindo a écrit :5: la lune, alors la lune a une place assez importante des Gundam 0083, mais lors de la One Year War les forces Federales l'occupaient deja comme base ou QG spatial ? Sinon comment est ce devenu une ville neutre (Von Braun apres je sais pas si la totalité de la lune a toujours ete neutre) et Anaheim existait deja lors de la One Year War plus precisement si ce sont eux qui se sont occupés de la conception du Gundam et des GM ?
La Lune appartenait a Zeon durant la guerre...enfin, Granada leur appartenait.
Shindo a écrit :Parce que chez Zeon comme fabricant y a bien Zimmad et Zeonic qui ressortent pour l'armement mais chez la Federation j'ai jamais rien vu.
Il me semble que Zeon encourageait la compétition entre ces deux compagnies pour sortir des MS, alors que la Fédération était trop occupée a ratraper son retard.
Image

Répondre