Avis JV en vrac

Parlez de vos jeux préférés. Attention, les jeux Gundam sont à mettre dans la section "Produits Dérivés" plus haut.
Avatar de l’utilisateur
Bahamut-Omega
Messages : 576
Inscription : 23 nov. 2014, 11:47

Re: Avis JV en vrac

Message par Bahamut-Omega » 07 juin 2018, 12:28

J'ai finis The Legend of Zelda: Breath of the Wild (v.1.5.0. sans les extensions) sur Switch en 95 heures.
Les 120 Sanctuaires de finis, toutes les quêtes principales de faites. 4 quêtes annexes à finir. Et 77 noix Korogus sur... 900.

Appréciant les Open-World (OW) et les Zelda, j'ai plutôt bien aimé ce jeu. Ça a été la douche froide tout de même sur quelques points, mais j'y reviendrai plus tard.

Tout d'abord j'ai été scotché par la direction artistique et la grandeur d'Hyrule, ainsi que la "verticalité" des lieux. Pratiquement tout est escaladable, tant que l'on a de l'endurance. Ça change un peu de TES V: Skyrim où le pauvre avatar a du mal à enjamber le moindre muret sur son passage.
Comme souvent à Hyrule, les régions sont très variées ce qui donne à cette OW une ambiance particulière. Peut-être même plus crédible que le monde d'Horizon: Zero Dawn.
Impressionné par les effets de la météo. Quand il pleut l'eau ruisselle, donc l'escalade est déconseillée. Quand il y a une tempête, il ne vaut mieux porter des armes métalliques. Quand il y a du vent, il faut faire attention avec le feu (ou pas). Et bien d'autres choses.
Bref c'est très détaillé et l'immersion est garantie.

BotW met l'accent sur l'exploration. Une fois passé le didacticiel, on peut théoriquement aller n'importe où. Et le but sera d'ouvrir l'œil pour chercher un chemin vers les Tours qui permettent de dévoiler la carte. Trouver des Sanctuaires qui permettent d'augmenter la vie ou l'endurance de Link. Les Korugus, petits êtres des forêts qui nous donnent une "noix" si on les trouve et/ou si on réussi leurs épreuves. Ou certains objectifs de missions.

Au début du jeu la liberté d'exploration reste théorique, car partir à la recherche des Tours ou aller affronter Ganon sans préparation relève du suicide. Il vaut mieux se concentrer sur les premières missions principales, le temps que l'inventaire se "remplisse" un peu, et faire quelques Sanctuaires.

Concertant le gameplay, plus d'équipements uniques à récupérer. Link possède maintenant quelques pouvoirs grâce à la tablette Sheikah comme les bombes, un aimant,…
Et peut récupérer des armes variées (épée courte/massue, épée/masse à deux mains, lance, boomerang, baguette magique, arc moyenne et longue portée, et bouclier).
Le système de donjon a été revu. Seulement 5, dont 4 "optionnels". Ces derniers sont très courts mais sont "vivants". On doit interagir avec eux pour déplacer des salles ou activer/désactiver des mécanismes pour progresser. L'idée est plutôt bonne je trouve.
Les Sanctuaires eux sont bien plus nombreux, mais très courts et assez facile dans l'ensemble. C'est grâce à eux que Link peut devenir plus fort.
Pour se déplacer, Link peut se téléporter grâce aux Sanctuaires ou aux Tours. Il peut aussi compter sur la paravoile (un deltaplane). Et bien sur, des chevaux qu'il doit capturer au préalable.
Touts ces choix restent cohérent avec celui de l'OW, et inédits dans la saga ce qui est une bonne chose.

Mais le jeu a, à mon sens, quelques défauts majeurs…
Comme le manque de personnages intéressants et charismatiques, ainsi que la narration quasi inexistante.
Dans les quêtes principales on nous présente bien quelques personnages mais qui ont une implication finalement très limitée dans la trame principale.
Les personnages secondaires eux sont inintéressants au possible. Je retiendrai seulement le barde Piaf et le maçon qui part construire un village, les seuls personnages que l'on revoit souvent et proposent des quêtes un minimum narrées.
Les quêtes elles mêmes sont assez peu nombreuses pour le genre, heureusement dans un sens car elles sont vraiment peu captivantes (une norme des jeux récents malheureusement).
Et même si on joue rarement à un Zelda pour l'originalité du scénario, ici il y a trop peu de scènes pour être intéressé par celui-ci, et surtout se sentir impliquer dedans.

J'ai beau aimer l'exploration, une fois les objectifs principaux de fait et lieux principaux de découvert une petite source de motivation ne serait pas de trop. Autre que la chasse aux 900 Korogus.

Le concept liberté totale semble être poussé à l'extrême. Le joueur peut se balader librement sans être réellement contraint d'aider les PNJ (vu leurs importances et le peu d'intérêt des quêtes annexes). Encore faut-il trouver une source de motivation pour explorer, ou plutôt continuer à explorer après avoir trouvé les Sanctuaires.
Un parti pris audacieux sur ce jeu, mais qui ne peut pas plaire à tout le monde.

D'autres points m'ont un peu gêné, mais à moindre mesure.
Le bestiaire très peu variés par rapport à la taille du monde. Mais surtout des boss totalement anecdotiques, avec des combats très confus qui plus est.
La forme ultime du dernier, bien que très facile, sauve un peu la mise grâce à la mise en scène réussite. Ainsi que les minis-boss que l'on retrouve un peu partout dans le monde, qui sont des clins d'œil à des boss historiques de la saga.

Dernière chose qui m'a agacé, l'ergonomie des menus. J'ai l'air de chercher la petite bête, mais vu le nombre de fois où l'on ouvre les menus dans ce jeu, ça a forcément une incidence sur mon jugement.
Raccourcis pas si intuitif que ça à mon goût. Regroupement de menus pas pratique, comme le menu d'option et de sauvegarde liés à celui de l'inventaire (composée lui-même de nombreux sous-menus). La carte qui n'est pas liée à celui des quêtes. Ou la cuisine/alchimie qui n'a pas son propre menus (ni de récapitulatif des recettes trouvées).

Point de vue réalisation, depuis les mises à jour c'est très correcte.
Bien sur la direction artistique masque le manque de technicité et de moyens, comme souvent dans les jeux japonais, mais c'est anecdotique à mon sens. L'important c'est que se soit jolis et stable la plupart du temps en "mode salon".
Musicalement, comme dans la plupart des OW, on a surtout droit à des musiques d'ambiances assez discrètes. Je retiens surtout le thème du donjon final qui regroupe plusieurs thèmes emblématiques de la saga. Les Zelda nous ont habitués à des OST plus marquantes, mais ça reste cohérent avec le choix de l'OW.
Et maintenant on a enfin le choix du doublage, plus obligé de se farcir la VF immonde, même pour quelques rares scènes.

Pour conclure (enfin!) The Legend of Zelda: Breath of the Wild est à mon sens un grand jeu, innovant sur de nombreux points, concernant la saga elle-même ou l'Open-World en général. Mais avec quelques petits défauts dérangeants et le partie pris de l'extrême liberté qui ne m'a pas entièrement séduit.

7,5/10

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités