Ginga Eiyuu Densetsu

Que ce soit le Manga et l'Animation Japonaise, ou d'autre horizons.
Avatar de l’utilisateur
Sieg Hart
Messages : 538
Inscription : 09 mars 2008, 12:38

Re: Ginga Eiyuu Densetsu

Message par Sieg Hart » 27 juin 2018, 18:43

Quand meme, gros point positif pour le design des vaisseaux!

Le Brünhild et le Barbarossa sont sublimes dans die neue these!
Image

Avatar de l’utilisateur
Vardec
Messages : 878
Inscription : 03 mars 2014, 21:20

Re: Ginga Eiyuu Densetsu

Message par Vardec » 28 juin 2018, 21:22

J'avoue les vaisseaux rien à redire ^^

Avatar de l’utilisateur
Tommy
Messages : 863
Inscription : 12 mars 2008, 07:30

Re: Ginga Eiyuu Densetsu

Message par Tommy » 23 juil. 2018, 13:10

Lu le premier volume du manga, et... comme le dit Saga, c'est inattendu. Ou pas, en fait: Ryû Fujisaki est l'auteur de Hôshin, un manga adaptant un ancien récit chinois qui ferait passer Saiyûki pour une adaptation fidèle du Voyage en Occident (je n'ai pas lu le roman de Shiki, mais je n'ai aucune raison de penser que c'est différent). Aussi, voir l’œuvre de Tanaka traitée avec les mêmes "égards" n'est pas tellement étonnant en soi. Par contre, ça fait un sacré choc de passer des relativement austères directions artistiques des versions animées à ce festival baroque (et parfois grotesque), ça, c'est certain.

Dans le premier tome, c'est l'adolescence de Reinhart et Siegfried qui est mise à l'honneur, Yang Wen Li n'apparaissant qu'à la toute fin, pour évoquer El Facil. Donc le serious business n'a pas encore commencé. Et du coup, difficile de se faire une opinion sur ce seul tome. Pour l'instant, j'y vois surtout une curiosité, un peu comme une réinterprétation "artistico-burlesque" d'une histoire qui a déjà eu l'occasion de bien se développer par ailleurs.

Ah, pendant que j'y pense, le roman est en cours de publication aux USA depuis quelques années, pour ceux que ça intéresse.

Avatar de l’utilisateur
Vardec
Messages : 878
Inscription : 03 mars 2014, 21:20

Re: Ginga Eiyuu Densetsu

Message par Vardec » 23 juil. 2018, 17:05

J'ai récupéré le premier tome aussi et j'ai été très surpris du choix du mangaka de nous faire un récit chronologique en nous faisant commencer avec les enfances de Reinhart et de Kircheis, mais je suis heureux de retrouver l'oeuvre sous des traits qui me conviennent davantage que la réinterprêtation moderne de l'anime, ici on a le juste milieu entre les traits d'origine du premier anime et le fait de profiter de cette nouvelle adaptation pour moderniser un peu le trait tout en conservant son essence d'origine. Je remarque que plus que jamais la figure de Yang Wen-Li est Déifiée ^^.

Merci pour la nouvelle j'espère qu'avec ça on aura un jour une sortie en Europe.

Répondre