[manga] Mobile Suit Gundam - Koubou no A Baoa Qu

Pour les discussions centrées sur les séries appartenant à l'Universal Century.
Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Gihren's Pride
Messages : 561
Inscription : 11 avr. 2008, 22:53
Localisation : Si tu veux me parler, envoie-moi un... Fax !

[manga] Mobile Suit Gundam - Koubou no A Baoa Qu

Message par MSZ-006C1 » 18 juin 2013, 01:34

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un manga assez unique dans la saga : 動戦士ガンダム 光芒のア・バオア・クー / "Mobile Suit Gundam - A Baoa Qu no Koubou", dessiné par Ark Performance, à qui on doit déjà "Gihren anssatsu keikaku" (L’assassinat de Gihren Zabi).

Pourquoi ce manga est-il unique ? Hé bien pour la simple raison qu'il n'est pas construit comme les autres.
Les autres ? Il y a un ou plusieurs héros, l'histoire est linéaire, il se battent contre leurs ennemis, etc, etc.
Celui-ci ? Non.

"Koubou no A Baoa Qu" est construit comme un documentaire historique tourné bien après la guerre (la date la plus éloignée citée dans le manga est UC 0097).
Il n'y a pas une mais six histoires, une pour chaque chapitre.
Chaque chapitre conte une histoire différente, dont le point commun est qu'elles se déroulent toutes durant la bataille d'A Baoa Qu, le 31 décembre 0079.

Les chapitres présente un personnage, interviewé à une époque postérieure à la bataille (quelque part entre UC 0084 et 0097), et qui commence par expliquer le rôle qu'il tenait lors de cette fameuse bataille.
S'ensuit un flashback avec des "images d'archives" ou des "séquences reconstituées" (comme... les véritables documentaires historiques, encore une fois)et qui relatent un évènement marquant de cette bataille. Ces séquences sont parfois coupées par un plan sur l'interviewé (retour au présent) qui donne ses impressions, son ressenti.
Ce peut être quelque chose qu'on voit à la fin de la série ou le 3e film, mais ça peut être aussi quelque chose qui s'est déroulé en marge, avant, pendant ou après un évènement marquant.
Le flashback s'achève enfin par une ou deux petites fiches techniques sur des éléments clés, historiques, technologiques.
Puis, en guise d'épilogue, suit une courte biographie de la personne interviewée, et notamment ce qu'elle est devenue après la guerre.

Chapitre 1 : la bataille d'A Baoa Qu.
Après une longue introduction où sont présentés deux témoins (qu'on retrouvera plus tard) et qui plante le décor (qui explique au lecteur qu'il s'agit d'un documentaire historique, qui plante le décor, etc.) le premier témoin se dénomme Yuichi Asai, interviewé en mars 0089, et qui était un ingénieur appartenant au 142e bataillon de ravitaillement des Forces Fédérales lors de la bataille d'A Baoa Qu.
Spoiler:
L'évènement marquant dont il a été témoin, c'est la destruction du Dolos, le navire amiral des Forces de Zeon.
Sa biographie indique qu'il a servi dans les Forces Fédérales jusqu'en UC 0097, année où il a pris sa retraite.
Chapitre 2 : les rescapés.
La seconde personne interviewée se prénomme Antonio Rezia (interviewé en juillet 0085), et qui appartenait à la 5e compagnie de MS de la 4e Brigade de Protection des Forces de Zeon.
Spoiler:
Il commence par expliquer que son unité a été rapatriée vers l'espace après la bataille d'Odessa, puis sur A Baoa Qu après la chute de Solomon. Privée de MS, les hommes de son unité ont été chargés de la transmission orale des ordres secondaires (pour désengorger les canaux de communication) au sein de la forteresse.
L'évènement auquel il a assisté est l'assassinat de Gihren Zabi par sa soeur Kycillia. Pour être plus précis, il est arrivé juste après le coup mortel, et il raconte comment lui, parmi toutes les personnes présentes, a été chargé d'évacuer la dépouille de Gihren hors de la salle, et ce qu'il en est advenu ensuite.
Sa biographie est vide, car le réalisateur du documentaire indique que cette interview est tout ce qu'il reste de lui, toutes les autres archives ou donnes le concernant ont disparu.
Chapitre 3 : etudiants-soldats
La troisième personne interviewée est Cobald Stolts, de la 224e escadrille de MS de Zeon (interview réalisée 0089).
Spoiler:
Il présente un point de vue unique, celui des enfants-soldats, c'est à dire les adolescents de tout âge qui ont été incorporés dans les rangs à la fin de la guerre, afin de palier au déficit en hommes des Forces de Zeon, un peu comme les Jeunesses Hitlériennes lors du siège de Berlin en avril 1945 (le parallèle est volontaire). Il relate l'inexpérience de ces jeunes soldats, leur enthousiasme du début, puis la terreur qui les a englouti durant la bataille.
L'évènement marquant auquel il a assisté est la rencontre sur le champ de bataille avec le RX-78-2 d'Amuro Rei.
Sa biographie indique qu'il a participé à l'insurrection de Delaz en UC 0083, puis a suivi Char Aznable quand il intègre l'AEUG en 0087 (ce qui laisse entendre qu'il fait partie des pilotes rapatriés par l'amiral Youri Husler dans le dernier épisode de Gundam 0083).
Chapitre 4 : soldat-infirmier
La quatrième personne interviewée est un certain docteur Horace Aimée, infirmier dans le 4e régiment de la 67e Brigade médicale des Forces de Zeon.
Spoiler:
Horace commence par expliquer l'avance très importante que le Duché de Zeon possédait en matière de soins d'urgence apportés dans l'espace, ainsi que le fait que les progrès réalisés à l'époque ont toujours court aujourd'hui (en 0084)
L'évènement important auquel il assiste est la destruction du White Base.
Sa biographie indique qu'il est retourné sur Side-3 pour devenir un membre éminent du corps médical.
Chapitre 5 : les dissidents
Norman Demetress est le cinquième personnage interviewé.
Spoiler:
Norman fait partie d'une faction dissidente opposée aux Zabi et qui est passé du côté Fédéral peu de temps après la bataille de Loum (janvier 0079). Ce n'est pas un témoin direct, mais un témoin indirect de l'histoire.
Il conte comment son groupe de dissident a été traité par la Fédération au moment de leur défection, puis après l'évasion du Général Revil.
Son interview porte toutefois principalement sur la constitution, au sein des Forces Fédérales, d'une unité de combat composée uniquement de dissidents, et ce afin de nourrir la propagande fédérale (Norman étant jugé trop âgé, il n'en a pas fait partie), ainsi que le parcours qui les a menés à accompagner le Général Revil à la veille de la bataille d'A Baoa Qu.
L'évènement marquant qui est relaté à la fin de ce chapitre est la tentative de pourparlers de paix entre Degwin Sod Zabi et le Général Revil, ainsi que leur destruction par le Solar Ray activé par Gihren zabi.
Sa biographie indique qu'il s'est éteint paisiblement à Londres en UC 0090, sans avoir jamais pu refouler le sol de Side-3.
Chapitre 6 : le témoin
Dernier personnage interviewé, en UC 0084 : l'ex-lieutenant Greg Douglas de la 44e division de MS des Forces Fédérales.
Spoiler:
Greg Douglas n'a été le témoin d'aucun évènement historique marquant lors de cette bataille, mais plutôt celui d'un évènement qui s'est déroulé en marge, tout à la fin de la bataille. Ce dont il a été témoin, c'est un duel entre deux MS-14 Gelgoog, qui donne des indices sur ce qu'il est advenu de la redoutable division Chimera (Chimera Corps en anglais) des Forces de Zeon. Un évènement que Douglas n'aurait dans doute dû voir, puisqu'il meurt "accidentellement" quatre jours après avoir donné cette interview...
Il n'existe qu'un seul tome de ce manga.
On pourrait croire qu'il s'agit d'un stand-alone, pourtant il n'en est rien.
S'il fait au début et à la fin de courtes références au projet d'assassinat de Gihren Zabi (du manga "L'assassinat de Gihren Zabi", du même auteur), il fait surtout à la fin le lien avec une autre oeuvre d'Ark Performance, à savoir le manga "MSV-R - Le retour de Johnny Ridden" qui est toujours en cours de parution (6 tomes).
Ce lien est matérialisé par plusieurs fiches techniques sur le FSS, ou "Federal Survey Service", une unité fédérale chargée, lors des dernières semaines de la Guerre d'Un An, puis dans les années qui suivirent, de collecter, rassembler, synthétiser et classer toutes les informations et les données disponibles sur les technologies militaires développées par Zeon.
Les dernières fiches indiquent toutefois que le FSS, étant devenu un organisme de renseignement militaire de première importance, en est venu à manipuler l'information à des fins militaires et politiques, tout en trempant dans des opérations secrètes et peu amènes avec les Titans ou la République de Zeon, notamment en 0084 et 0088.

Que doit-on penser de ce manga ?

Objectivement, ce manga est vraiment très bon.
De part son originalité conceptuelle, tout d'abord. Présenter un manga de SF comme un documentaire historique, ça ne s'est jamais vu dans la saga Gundam (ailleurs, oui).
Toutefois, ce n'est pas son seul atout : la maîtrise narrative de l'auteur est excellente. Le manga est très bien construit, et malgré son fractionnement en six chapitres indépendants, on n'a aucune sensation d'interruption, de déroutement ou de morcellement. Au contraire : le contexte restant le même (la bataille d'A Baoa Qu), on conserve malgré tout une très bonne fluidité narrative et un sentiment de continuité. Le fait qu'il soit relié implicitement à deux autres séries de manga du même auteur doit également concourir à l'absence totale de sentiment de frustration quand on arrive à la fin du bouquin.
On ne se dit pas "Zut ! Je veux en savoir plus" parce que la bataille a déjà été couverte de long en large dans la saga et d'autres mangas, et aussi parce qu'on sait qu'on peut trouver d'autres éléments de réponses sur d'autres supports !

Le plus : ce manga permet de découvrir d'autres aspects de la bataille, parfois méconnus et inédits, au travers de témoignages d'autres personnages que ceux de la série Gundam, et majoritairement par des gens qui pilotent autre chose que des Gundam, voire même du personnel non combattant !
C'est assurément un point de vue inédit sur cette bataille et un gros point positif pour cette oeuvre !

Graphiquement, le style d'Ark Performance est très orienté vers le réalisme graphique, comme vous pourrez le voir sur les quelques planches du manga disponibles sur Gundam Wiki. Pas de rondeurs dans les traits, d'étoiles dans les yeux, etc. mais des traits qui tendent vers le réalisme.
Le trait du dessin est net, précis. Les méchas sont très bien représentés, avec un excellent niveau de détail qui ne ferait pas rougir un Katoki Hajime.

Le seul défaut : il y a très peu de chances, pour ne pas dire aucune, de voir ce manga paraître en France. Hélas...
Pour ceux d'entre nous qui lisent le japonais, il peut être bien entendu apprécié en stand-alone, mais il peut l'être encore plus lorsqu'il est précédé par la lecture du manga "L'assassinat de Gihren Zabi" (4 tomes) et suivi par celle de "MSV-R - Le retour de Johnny Ridden".

Avatar de l’utilisateur
Deathmes
Messages : 1642
Inscription : 29 janv. 2012, 23:11
Contact :

Re: [manga] Mobile Suit Gundam - Koubou no A Baoa Qu

Message par Deathmes » 18 juin 2013, 09:48

Merci beaucoup pour cette présentation, ce manga à l'air en effet très intéressant. D'autant plus que je suis assez friand de cette approche documentaire, comme par exemple dans World War Z (le bouquin je précise) ou District 9.
Mais comme tu dis, aucune chance de le voir arrivé par chez nous malheureusement. Une chance éventuelle pour une parution anglophone? :(

Avatar de l’utilisateur
eternal-newbie
Messages : 552
Inscription : 24 sept. 2012, 11:37

Re: [manga] Mobile Suit Gundam - Koubou no A Baoa Qu

Message par eternal-newbie » 18 juin 2013, 12:09

Exercice intéressant, mais le concept est il vraiment fait pour tenir plus d'un tome sans lasser ?

Avatar de l’utilisateur
Delorean
Messages : 1005
Inscription : 09 août 2009, 14:52

Re: [manga] Mobile Suit Gundam - Koubou no A Baoa Qu

Message par Delorean » 18 juin 2013, 17:20

eternal-newbie a écrit :Exercice intéressant, mais le concept est il vraiment fait pour tenir plus d'un tome sans lasser ?
Tout dépends du lecteur; ça a l'avantage de pouvoir sortir des nouvelles et couvrir des points qui ne tiendraient pas longtemps.

En tout cas sur world war Z la recette tient longtemps pour le style de bouquin.

Avatar de l’utilisateur
MSZ-006C1
Gihren's Pride
Messages : 561
Inscription : 11 avr. 2008, 22:53
Localisation : Si tu veux me parler, envoie-moi un... Fax !

Re: [manga] Mobile Suit Gundam - Koubou no A Baoa Qu

Message par MSZ-006C1 » 19 juin 2013, 00:20

Je ne pense pas non plus que cela puisse tenir plus d'un volume, dans le cas des mangas, et dans le cas de l'univers de Gundam plus précisément (oui, oui, on a compris : "en tous cas dans World War Z..." mais c'est un roman, pas un manga, et ce n'est pas du Gundam. Recentrons-nous sur le sujet, voulez-vous ?).
Ou tout du moins, pas sur le même évènement historique. A l'extrême rigueur, sur une longue campagne militaire, comme la Guerre des Sept Jours (3~10 janvier 0079), ou une mini-série sur quelques grandes batailles. Pas plus de 3~4 tomes, mais pas au-delà, car je pense que le lecteur s'en lasserait vite, à la longue.
Notons à ce propos que le manga "L'assassinat de Gihren Zabi", du même auteur, se compose de quatre tomes.
Bien qu'il soit construit comme un manga à la narration (linéaire tout à fait ordinaire, on a la surprise de constater, dans les dernières planches du 4e tome, que l'histoire s'achève avec le défilement des crédits sur un générique de fin, et avec pour dernière image un
Production : Earth Federal Government,
20th Anniversary of the end of One Year War special program
© UC 0100 F.S.S. Federation Survey Service / Earth Federal Government
... comme si c'était le générique de fin d'un documentaire télévisé !

Mais pour en revenir au concept de "Koubou no A Baoa Qu", il y a un autre frein évident qui écarte toute possibilité de faire de ce concept une longue série : le public visé sera par définition assez restreint.
Prenons le cas précis de ce manga : ce ne peut être destiné qu'à un public de connaisseurs qui connait déjà bien la bataille d'A Baoa Qu, telle qu'elle est relatée dans la série TV et le 3e film, donc du point de vue des personnages principaux (et secondaires).
Ce public averti saura donc reconnaître les évènements clés dont il est question et qui ne sont qu'effleurés dans cet ouvrage, sans qu'on ne les exploite explicitement, afin de mieux se focaliser sur ce qui se passe en parallèle ou en marge.
Ce n'est clairement pas à la portée de tous les fans de Gundam, puisque ceux qui connaissent moins bien la bataille passeront totalement à côté de l'intérêt de l'oeuvre. Un public non averti va clairement se faire chier à lire des histoires en marge de la grande histoire, car il ne saisira pas la richesse de ces "anecdotes" et restera totalement indifférent.

Après, il ne faut pas non plus oublier que, quelque part, et de façon explicite (c'est l'auteur qui le dit), ce livre est en quelque sorte le lien entre "L'assassinat de Gihren Zabi" (tome 4 publié en mars 2010) et "MSV-R - Le Retour de Johnny Ridden" (1er tome publié en décembre 2010, en même temps que ce manga-ci), bien qu'omettre de lire "Koubou no A Baoa Qu" n'empêche toutefois pas de profiter pleinement de "MSV-R".
Donc, quelque part, c'est un stand-alone sans en être un tout à fait.

Avatar de l’utilisateur
Jefferson
Messages : 997
Inscription : 16 févr. 2009, 18:38

Re: [manga] Mobile Suit Gundam - Koubou no A Baoa Qu

Message par Jefferson » 19 juin 2013, 00:43

Je précise qu'Ark Performance est un collectif de plusieurs personnes, principalement deux. Un à la narration et l'autre au dessin donc.

Sinon pour la petite anecdote, le manga Koubou no A Baoa Qu était en rupture de stock environ un mois après (de mémoire). Du coup Kadokawa a dû faire une réimpression du manga plus tôt que prévu.
「五飛教えてくれ、俺達はあと何人殺せばいい?俺は後何回、あの子とあの仔犬を殺せばいいんだ・・・。ゼロは俺に何も言ってはくれない。教えてくれ、五飛」
「あれが・・・三日月」

Avatar de l’utilisateur
Gelweo
Messages : 21
Inscription : 09 mars 2008, 08:38
Contact :

Re: [manga] Mobile Suit Gundam - Koubou no A Baoa Qu

Message par Gelweo » 25 sept. 2013, 16:05

Je suppose qu'il est vain d'en espérer une sortie en france :(
"Sur Terre, on est aussi dans l'Espace"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités