Avis JV en vrac

Parlez de vos jeux préférés. Attention, les jeux Gundam sont à mettre dans la section "Produits Dérivés" plus haut.
Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 9986
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Avis JV en vrac

Message par Seb » 10 déc. 2013, 08:38

Topic pour donner son avis sur les jeux qu'on a fait dernièrement...

Je commence avec Zelda A Link Between Worlds. En deux mots : douche glacée.

Côté gameplay, c'est très bon. Je regrette cependant la perte du tactile qui était super bien exploité sur les deux épisodes de DS, malheureusement la 3DS a préféré se concentrer sur sa 3D useless et le gameplay prend des coups dans la gueule. D'ailleurs on ne sent que très peu de différences sur ce jeu quand on l'active.

Visuellement, le jeu est très beau. Il permet de redécouvrir l'Hyrule de "A Link to the Past" en 3D, c'est superbe. L'environnement fourmille de détails et d'éléments interactifs, l'exploration est agréable. De temps en temps on découvrira des mini salles au trésor qui nécessitent de faire un parcours avec l'aide d'un des accessoires de Link.

Parlons des accessoires justement... Zelda A Link Between Worlds a souhaité casser la linéarité de la saga en faisant en sorte qu'on ne soit plus obligés de faire les donjons dans un certain ordre. Ouais, pourquoi pas, j'ai trouvé ça sympa au début. Pour aider à cela, l'équipement de Link n'est plus à découvrir au fur et à mesure de sa progression, mais à louer auprès d'un vendeur qui s'est mis en tête de squatter chez Link ! En cas de gameover, on perd tout les équipements. Lorsqu'on débloque le passage vers Lorule (le Dark World), il devient possible de les acheter définitivement. Les tarifs peuvent paraître fumés, mais Zelda A Link Between Worlds est aussi Legend of Inflation. Au début du jeu sans forcer, j'étais déjà à 2k rubis ! Le maximum qu'on peut avoir est 9999, et c'est loin d'être un défi.
Les items n'utilisent plus de munitions mais l'endurance globale de Link qui remplace la traditionnelle barre de magie.

Une fois l'équipement en main, on peut donc partir à la conquête des donjons de Lorule, mais là aussi c'est faiblard. Les donjons sont bien, assez tordus, de bonnes petites énigmes, là dessus on est face à du bon Zelda. Le soucis : le scénario tient sur la tranche d'une feuille de PQ. Vous me direz que les Zelda ont rarement été des jeux d'auteur, là dessus je suis d'accord, mais ils savaient nous transporter dans une histoire sympa et riche. Ici, c'est le vide total. Un méchant se pointe, transforme les gens en tableaux, se barre dans le Dark World, la "Zelda" alternative (Hilda) nous demande de sauver les sages qui ont été emprisonnés, point. Le retournement final est, quant à lui, plus prévisible que l'issue d'une collision entre une voiture sans permis et un road train lancés à plein régime. En fait la seule surprise que j'ai eu, c'était le dernier personnage qui s'est dévoilé à la fin. (petit spoil)
[spoiler]le vendeur d'équipement qui est le double de Link version Lorule, mais plus peureux et lâche, raison pour laquelle il a sollicité le héros d'Hyrule[/spoiler]

Les donjons n'ont donc pour ainsi dire aucune histoire. Lorsqu'on arrive dans la zone de celui-ci, on a droit à une brève explication à base de "le mal se trouve ici, toi rentrer, toi tuer méchant".

Côté quêtes annexes, y'a de quoi faire. La chasse aux quarts de coeur bien entendu, mais aussi une autre grosse quête fil rouge : retrouver les 100 petits d'une maman bigorneau. Tous les 10 petits, elle améliore un équipement de Link ! La baguette de feu améliorée est cheatée à mort ;)
A la fin elle améliore l'attaque tourbillon en augmentant sa portée, assez fumé.
Sinon quelques mini jeux à la con, comme toujours.

Du côté de la principale nouveauté gameplay de ce Zelda, c'est bien entendu le mode tableau de Link. Il permet de se coller aux murs et de trouver des failles cachées pour accéder à des secrets. C'est aussi un moyen de décoller des éléments accrochés aux murs. Le système est très bien exploité tout au long du jeu avec une limitation d'utilisation liée à l'endurance.

Globalement, A Link Between Worlds est un Zelda sympa. Loin d'être mauvais, il n'est pas non plus anthologique car handicapé par des défauts tels qu'une grande simplicité et un scénario très léger. La fin du jeu débloque un New game + en mode difficile que je n'ai pas encore essayé, mais si c'est pour juste tomber sur des ennemis qui me one-shot, je ne vois pas l'intérêt.
Une bonne suite pour A Link to the Past, un bon Zelda, mais j'ai clairement préféré les opus de DS qui étaient plus riches en contenu et avec une histoire mieux travaillée. Pareil pour Skyward Sword. Autant dire que ça m'inquiète un peu pour le futur opus de Wii U... Wait and See. Tfaçon je l'achèterai comme une grosse merde quand même. :diem:
"J'ai fait la 14 18 .... puis la 39 45 ... et hier soir j'ai fait le 36 15 ... code Natasha"

Avatar de l’utilisateur
Adnae
Messages : 2659
Inscription : 23 mars 2012, 17:19
Localisation : Lyon

Re: Avis JV en vrac

Message par Adnae » 10 déc. 2013, 08:59

Merci pour l'avis, je pense que je m'en passerai et m'orienterai vers Bravely Default pour Noël ;)
Niveau Zelda, j'attendrai sur Wii U du coup, espérons du bon. Apparemment ça tease pour un remake de Majora's Mask sinon, ça peut être pas mal aussi.

PS: Tu me fais penser que j'ai toujours pas fini Skyward Sword, jeu sorti à une période où je pouvais plus trop jouer et auquel je n’ai plus retouché après... Faudra que je m'y remette

Avatar de l’utilisateur
Deathmes
Messages : 1642
Inscription : 29 janv. 2012, 23:11
Contact :

Re: Avis JV en vrac

Message par Deathmes » 10 déc. 2013, 09:20

Rogue Legacy : Comme son nom l'indique, Rogue-like bien sympathique qui me rappelle un peu les Castlevania GBA. La principale feature du jeu est que chaque fois que l'on meurt on incarne l'héritier du héros. On a le choix entre 3 persos. Là ou ça devient plus original est qu'on se trimbale des tares génétique. Certaines peuvent avoir un véritable impact sur le gameplay (gigantisme/nainisme) ou juste pour le fun (Tourette ou intestins capricieux). Le château que l'on explore change à chaque fois que l'on change de perso, sauf si on paye un architecte, mais il prend 40% de l'argent que l'on gagne. Argent qui est le nerf de la guerre, pour acheter des équipements, des runes, booster ses stats acheter/améliorer de nouvelles classes (9 en tout). Et essayer de dépenser le plus avant de revenir dans le château, Charon prend tout votre or restant pour vous laisser entrer. ;)
Bref un bon petit jeu qui était à pas cher grâce aux soldes steam d'automne et le sera surement pour celles d'hiver.

Et sinon, sur PSP, je continue Dai-2-Ji Super Robot Taisen Z Saisei-hen. Je savais que le late game était facile (je n'ai pas pris les SR point aussi^^') mais là je roule dessus. Quasiment tout les mechas que j'utilise sont montés à fond alors que j'en suis à 54 stages sur 60 au premier run et en route pour la good (et surement true) end. Mais bon dat fanservice!!! :nosebleed:
PS : Seb, je sais déjà ce que tu va dire. :mrgreen:
Dernière édition par Deathmes le 10 déc. 2013, 10:07, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 9986
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Avis JV en vrac

Message par Seb » 10 déc. 2013, 09:33

Je dois avouer que j'ai toujours eu du mal à accrocher aux Super Robot Taisen, le mélange super robot et real robot ne me sied point :hehe:
"J'ai fait la 14 18 .... puis la 39 45 ... et hier soir j'ai fait le 36 15 ... code Natasha"

Avatar de l’utilisateur
Tommy
Messages : 828
Inscription : 12 mars 2008, 07:30

Re: Avis JV en vrac

Message par Tommy » 10 déc. 2013, 11:43

Je suis en train de me faire le Zelda, justement, et je dois bien dire que je suis à peu près d'accord avec Seb (en particulier sur les donjons et les "quêtes annexes", qui sont le gros point fort du jeu), à quelques détails près.

Déjà, je trouve la 3D... moche et terne. Et inutile, d'ailleurs, vu que, paradoxalement, il n'y a que dans les phases où Link se retrouve en 2D qu'on voit à quoi elle peut servir (et un "pseudo-mode 7" aurait amplement suffit). C'est triste à dire, mais un certain nombre de fan-games restent plus fidèles à l'esthétique 2D-pixel art de Zelda III que les jeux de Nintendo lui-même. Un comble.

L'histoire est vide, c'est tout à fait vrai. Maintenant, je les voyais mal créer un "scénario riche" à partir de l'univers de Zelda III. Il ne faut pas oublier que la pauvreté scénaristique était la norme des Zelda de l'époque, et la map était déjà bien riquiqui. Donc, à moins de plus ou moins "trahir" l'esprit de l'oeuvre d'origine, je ne vois pas trop comment ils auraient pu faire autrement, bien que je pense, également, que ce soit un des points noirs du jeu. Soit dit en passant, le jeu assume et assure son rôle de suite/héritage sur le fond, puisqu'au final, on a un jeu sensiblement équivalent... et c'est peut-être là où ça coince: ce qui était acceptable en 1991 ne l'est plus nécessairement après Ocarina of Time & consorts.

Pas franchement aimé non plus le concept du "tu peux tout acheter dès le début", d'autant que l'easy money est la règle du jeu: quand ce ne sont pas les ennemis, ce sont les donjons qui décident que tu seras millionnaire, quand ce ne sont pas les simples cailloux qui t'arrosent de pognon quand tu tapes dessus. Si au moins les prix pratiqués étaient élevés... et si la "location" signifiait réellement quelque chose (on perd tout quand on meurt? Mais on ne meurt jamais, dans ce jeu!).

Dernier point, sacrément casse-pompon: l'obligation de jouer au stick analogique alors qu'il y a un très bon pavé directionnel juste à côté... :horrifie: Ok, c'est moins lourd que le "tout stylet" des Zelda de la précédente DS, mais après trois heures de jeu, ça fait mal au pouce.

Comme Seb, je ne trouve pas que ce soit un mauvais Zelda, mais il compte assurément parmi les moins bons (versions CDI exclues; faut pas déconner, non plus). Et je m'interroge assez sérieusement sur la pertinence de l'orientation de la série sur console portable: à part la réédition d'Ocarina of Time, qu'est-ce qu'on a eu comme bon Zelda portable depuis le discutable Minish Cap? C'est à se demander si la franchise n'appartient pas au passé, ou s'il ne vaut pas mieux l'y laisser, comme Shining Force qui n'aurait jamais dû devenir l'épave que Sega a fait d'elle.

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 9986
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Avis JV en vrac

Message par Seb » 10 déc. 2013, 12:02

Objection, je suis mort 6 fois en tout dans le jeu :shy: (mais je suis mauvais en même temps, mes potes sur Skype entendaient souvent un petit Link faire *AAAAAaaaaahhhh* dans les phases plateforme, et moi en train de rager sur les mobs fumés du donjon de feu :hehe:)
En fait, le boss de fin, il me restait un demi coeur :phew: (après avoir cramé 5 fées dans un bocal)

L'exploration, ça peut faire des dégâts, surtout quand on tombe sur les ennemis qui balancent des bombes ou crachent du feu et retirent 7 coeurs d'un coup !

Perso je ne suis pas aussi catégorique sur les épisodes portables auxquels j'ai joué. Minish Cap était très bien (et je cherche à retrouver une cartouche GBA, à l'époque je l'avais fait en émulation faute d'avoir la console) et j'ai bien aimé les deux épisodes de DS. Je dois être un des rares d'ailleurs vu que Spirit Tracks semble avoir été descendu un peu partout...

J'ai certes été déçu par cet épisode, mais pas non plus au point de le trouver mauvais. Il se rangera dans la catégorie des "à faire une fois pour sa culture".

Par contre je te rejoints sur le stick, je trouve celui de la 3DS à chier. Le perso n'avance jamais droit...
Adnae a écrit :Apparemment ça tease pour un remake de Majora's Mask sinon, ça peut être pas mal aussi.
Là ça me ferait chier, à moins qu'il ne soit grave amélioré. Car j'ai jamais réussi à accrocher à cet opus... La maniabilité était horrible dans certains donjons, le jeu des masques ne m'a pas emballé, et ce côté "course contre la montre" n'est pas adapté je trouve.
Pour dire, j'ai même pas eu le courage de le continuer.
"J'ai fait la 14 18 .... puis la 39 45 ... et hier soir j'ai fait le 36 15 ... code Natasha"

Avatar de l’utilisateur
Adnae
Messages : 2659
Inscription : 23 mars 2012, 17:19
Localisation : Lyon

Re: Avis JV en vrac

Message par Adnae » 10 déc. 2013, 13:06

Seb a écrit :Là ça me ferait chier, à moins qu'il ne soit grave amélioré. Car j'ai jamais réussi à accrocher à cet opus... La maniabilité était horrible dans certains donjons, le jeu des masques ne m'a pas emballé, et ce côté "course contre la montre" n'est pas adapté je trouve.
Pour dire, j'ai même pas eu le courage de le continuer.
Marrant, on me le vend toujours comme le "best Zelda ever" ;)
Perso je ne l'ai pas continué non plus, pour la simple et bonne raison que je n'y ai joué que sur émulateur PC, et je déteste ça. Mais j'aimais bien l'ambiance!

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 9986
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Avis JV en vrac

Message par Seb » 10 déc. 2013, 14:03

Adnae a écrit :Marrant, on me le vend toujours comme le "best Zelda ever" ;)
T'as toujours pas compris depuis le temps que j'aime ce que tout le monde déteste et vice versa ? :p
(sauf rares exceptions)
"J'ai fait la 14 18 .... puis la 39 45 ... et hier soir j'ai fait le 36 15 ... code Natasha"

Avatar de l’utilisateur
Tommy
Messages : 828
Inscription : 12 mars 2008, 07:30

Re: Avis JV en vrac

Message par Tommy » 10 déc. 2013, 22:15

Seb a écrit :Objection, je suis mort 6 fois en tout dans le jeu :shy: (mais je suis mauvais en même temps, mes potes sur Skype entendaient souvent un petit Link faire *AAAAAaaaaahhhh* dans les phases plateforme, et moi en train de rager sur les mobs fumés du donjon de feu :hehe:)
En fait, le boss de fin, il me restait un demi coeur :phew: (après avoir cramé 5 fées dans un bocal)
Ah ouais, quand même! XD

Je viens de le finir à l'instant, jamais mort (même si j'ai claqué deux potions sur le boss de fin). Je reconnais qu'il y a des passages assez coton, mais on se blesse finalement plus souvent à cause des chutes ("p****n de verglas de m***e!!!") que du reste, une fois le bouclier hylien en main.

En fait, maintenant que j'y pense, c'est la première fois que je ne meurs pas sur un premier run dans un Zelda. La difficulté m'a vraiment paru dérisoire sur cet opus... à moins que ce ne soit le fait d'avoir retourné A Link to the Past dans tous les sens une bonne quinzaine de fois? Même s'il y a des dissemblances entre les deux, il y a aussi énormément de similitudes et des logiques très proches. :passur:

Avatar de l’utilisateur
Seb
Administrateur du site
Messages : 9986
Inscription : 09 févr. 2008, 16:18
Localisation : /lille/home/seb
Contact :

Re: Avis JV en vrac

Message par Seb » 13 déc. 2013, 19:26

Bravely Default, ou le Final Fantasy qui a oublié de s'appeler ainsi.

Je suis actuellement à une dizaine d'heures de Bravely Default et pour le moment, il faut dire que c'est un bon jeu. Il est en partie réalisé par le staff des Final Fantasy Tactics (on reconnait vite la patte du graphiste) et reprend la même mécanique de Jobs.
Esthétiquement, le jeu est très beau. Les décors sont superbes, le charac design pèche un peu par contre, mais ça va encore. Du côté de l'histoire, ben pas grand chose à dire car pour le moment, on peut pas vraiment dire que ça casse trois pattes à un canard. C'est du J-RPG bateau à base de "ohlala les cristaux sont en danger, on doit les sauver sinon le monde sera fini", donc on part en quête avec quatre personnages qui peuvent varier de classe et qu'on débloque au fur et à mesure de notre progression.
Le système de combat est bien foutu et adapté aux feignasses telles que moi car le jeu est assez orienté farm (points de classe, leveling, etc), mais le jeu permet d'automatiser à 100% les actions. En fait j'écris ce post pendant que les zigotos sont en train de bastonner là XD
Le jeu permet de modifier le pourcentage d'apparition d'ennemis et donc pour faire du leveling, il suffit de marcher, laisser le mode auto faire, et basta. Le côté fastidieux et usine est ainsi éludé, ce qui n'est pas un luxe car les classes sont très longues à monter sinon. Le système de combat fonctionne avec des points (les BP) qu'on accumule ou dépense en série pour faire faire plusieurs séries d'actions aux personnages. Il y a également des coups spéciaux qui varient selon l'arme équipée.
Grosso merdo, le système de combat permet littéralement soit de jouer tactique, soit de préparer à l'avance une série d'attaques permettant de violer un boss en un tour. Bon, je joue en facile aussi, ceci explique cela. :ngupil:

Le système de classes du jeu est la force et le moteur de celui-ci. Les personnages commencent tous en "freelance", le péon de base quoi et on débloque les classes en battant des boss qui la représente. On débloque rapidement l'indispensable mage blanc, le mage noir, le moine guerrier, le chevalier, etc. Les classes disposent de techniques dédiées et de talents passifs actifs en permanence si c'est la classe actuelle du perso, ou qu'on peut choisir dans ceux d'une autre en complément. Genre l'invocateur possède un très utile talent de réduction des couts en mana des sorts pour le mage noir.

L'autre système fil rouge du jeu, c'est le village de Norende à reconstruire. Le héros du jeu en est originaire et celui-ci se fait détruire dans l'introduction. A un certain moment de l'histoire, on peut le reconstruire en amenant de nouveaux villageois dedans via le streetpass du jeu, ou encore l'actualisation en ligne qui permet une fois par jour d'importer de nouveaux villageois qui proviennent d'autres joueurs. La construction du village ressemble au système des jeux à la Ogame, ou encore ceux qui se développent sur les réseaux sociaux, à savoir un timer avec un délai de fin de travail. Plus on met de villageois dessus, plus le temps se réduit. Le truc est de laisser la console en veille (pas éteinte ;)) en permanence avec le jeu allumé et basta. (ma 3DS a un uptime de plusieurs jours depuis XD)
Le village permet de débloquer des commerces et améliorations.

Bref, un jeu sympa sur sa mécanique, mais un scénario banal et des personnages inintéressants. Mais une bonne durée de vie en perspective pour débloquer toutes les classes et les monter à fond.

La démo disponible sur l'eshop est un bon moyen de découvrir le système de jeu. Par contre il se base sur des quêtes à faire, ce que le vrai jeu ne fait pas. A noter que la démo permet d'importer jusqu'à 20 villageois et quelques bonus si vous achetez le jeu ensuite.
"J'ai fait la 14 18 .... puis la 39 45 ... et hier soir j'ai fait le 36 15 ... code Natasha"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité