Avis JV en vrac

Parlez de vos jeux préférés. Attention, les jeux Gundam sont à mettre dans la section "Produits Dérivés" plus haut.
Avatar de l’utilisateur
Bahamut-Omega
Messages : 614
Inscription : 23 nov. 2014, 11:47

Re: Avis JV en vrac

Message par Bahamut-Omega » 08 janv. 2016, 22:08

J'attends son éventuelle version "complète" du jeu (genre une GotY ou Enhanced Edition).
C'est clair que l'univers TW en open-world, sa donne envie.

On m'avais mis en garde que TW2 était linéaire "comme FF XIII" mais visiblement faut que le mec revoient ces comparaison :lol:

Avatar de l’utilisateur
Vardec
Messages : 912
Inscription : 03 mars 2014, 21:20

Re: Avis JV en vrac

Message par Vardec » 09 janv. 2016, 11:12

A oui en effet qualifier TW2 de linéaire faudrait qu'ils le fassent avant d'en juger ><

Avatar de l’utilisateur
Bahamut-Omega
Messages : 614
Inscription : 23 nov. 2014, 11:47

Re: Avis JV en vrac

Message par Bahamut-Omega » 27 janv. 2016, 19:58

J'ai finis Atelier Rorona: the Alchemist of Arland sur Ps3 en 29 heures avec 9 des 14 fins du jeu. Mon second opus sur cette saga.
(Bien évidement j'ai loupé celle de Tantris et du coup celle d'Astrid, sans cette connerie j'en aurai déjà finis avec les fins consacrées aux persos.)

Et bien j'ai étais assez déçu du jeu pour la simple raison qu'Atelier Iris: Eternal Mana sur Ps2 le bats dans pratiquement tous les domaines. Entre autre les combats mous, et sans challenges. L'alchimie très guidée, aucune chance de créer quelque chose par accident. Et surtout un passage à la 3D assez raté.

Mais le jeu est assez original sur la progression et je suis assez bon public de l'humour de la saga. Et puis il y a le dual audio et la traduction française (oui je grappille quelques bons points, j'ai un peu de mal à en trouver).

4,5/10

Avatar de l’utilisateur
Vardec
Messages : 912
Inscription : 03 mars 2014, 21:20

Re: Avis JV en vrac

Message par Vardec » 01 févr. 2016, 11:40

Danganronpa 1 et 2 terminés, ce que j'en retiens c'est qu'une fois de plus les japonais prouvent à tout le monde à quel point ils sont bons dans le domaine du thriller. Ici ils réussissent le tour de force de faire d'un survival (à la BR) croisé avec du Ace Attomey croisé avec un humour à prendre au douzième degrés (mais excellent), et une ambiance oscillant entre le WTF, malsain et show à l'américaine avec une mise en scène très stylisée sur fond de musique électro ultra bien pensée qui finit de planter le décor pour nous immerger dans l'enfer que sont ces 2 chefs d'oeuvre (à noter un chara design très séduisant).

J'ai une critique qui disait groso modo : "ce qu'est Zero Escape à la science-fiction, Danganronpa l'est pour le policier" je suis d'accord.

Partant d'un survival au scénario malsain en somme toute relativement "classique", ce licence tire son succés par un panel de personnages hauts en couleurs, très attachants et très marquants (notamment les antagonistes qui se hissent sans difficulté dans le top des antagonistes du jeu vidéo et de la littérature, après ces 2 opus vous saurez ce que c'est un véritable psychopathe :D :evil: ).
Scénario très asphyxiant et oppressant (notamment le 1er opus qui est très violent psychologiquement car plaçant le joueur et les personnages dans un état de conditionnement accompagné d'un Monokuma aussi drôle que dangereux), dotés de multiples rebondissements qui ont le mérite d'être pour pratiquement tous pas putaciés (dans le sens où ils ne sont pas des Mind-fuck de ouff par paquet de dix comme pouvait nous l'offrir les 2 opus de Zero Escape, attention ils restent tout de même pour moi LA référence parmi les oeuvres que je qualifie de chef d'oeuvre). En effet, au travers des plus ou moins nombreux indices qui parsèment l'histoire, il est possible de deviner (plus ou moins facilement ça dépend comment vous étes attentif) les tenants et aboutissements des différents chapitres et des différents tribunaux qui accompagnent l'intrigue.

Vous vous demandez surement de quoi je veux parler en mentionnant des tribunaux, et bien figurez-vous que la licence tire son côté survival d'un jeu mortel mis en place par le tortionnaire Monokuma dont voici le contexte : Au nombre de 16 élèves aux talents "les Ultimates" distinctes sont enfermés dans une école/bloqués sur une ile paradisiaque (pour le second opus) où Ils apprennent qu'ils ne pourront sortir qu'en obtenant leur diplôme. Pour cela, un élève doit commettre un meurtre et ne jamais être démasqué. Si celui-ci réussit le meurtre parfait, les autres élèves seront condamnés à mort et lui seul pourra quitter l'école (à préciser que si le tueur est démasqué il est éxécuté et la vie des élèves reprend son cours jusqu'à ce que le crime parfait soit commis :D "joie et bonheur").
Vous comprenez évidemment que le casting initial ne restera pas à 16, et de ce côté les développeurs sauront vous émouvoir/enrager. De ce côté, je pense que le jeu saura vous poignarder au bon moment car offrant un sacré suspense sur le nombre et les identités du/de la/des survivant(e(s)) ^^. Notamment le 2ème opus qui est doté d'un meilleur suspense à mon sens (même si personnellement j'ai préféré l'ambiance huit clos du 1er opus).

Uniques défauts que je retiendrai mais où je pardonne : évidemment le développement de base des personnages est un peu inégale (même si vous pouvez gagner ou perdre en épaisseur via les Free Time Ever qui vous permet de cotoyer des personnages durant une phase libre et elles sont limitées : sachant que ces phases vous permet d'approfondir les personnages à travers 6 discussions : ne perdez pas de temps si vous voulez en connaitre sur un personnage précis vous vous en mordrez les doigts si c'est la prochaine victime ^^), et il y a quelques crimes qui sont horriblement facile à résoudre (mais vite compensé par les meilleurs chapitres des 2 opus qui sauront vous prendre aux tripes et vous marquer au fer rouge).

Conclusion : Une recette étonnante et originale qui marche (et qui a du succés en Europe également yoopi !!), qui permet à cette licence (relativement récente) de se hisser sans peine parmi les chefs d'oeuvre du genre visual novel (qui rejoindra vos classiques).

ps : merci de ne pas être sujet à la dépression, veuillez vérifier que le prozac est à votre gauche tout de même et que "My Little Poney" est à votre droite, et c'est parti !! (la licence est disponible sur PS Vita, ne tardera pas à être porté sur Steam, et 1er opus possède une adaptation animé correcte mais où on perd énormément en immersion).

19/20 pour les 2 opus.

Avatar de l’utilisateur
Bahamut-Omega
Messages : 614
Inscription : 23 nov. 2014, 11:47

Re: Avis JV en vrac

Message par Bahamut-Omega » 01 févr. 2016, 12:39

J'ai finis Super Robot Taisen Alpha Gaiden sur Ps (avec une fan-trad en anglais), en Easy par ce que je n'avais pas envie de me prendre la tête, et parce qu'il faut passer par ce mode pour le finir à 100%.

Et bien c'était vraiment bien, d'une part parce que le casting est sympa et assez cohérent avec le fait que le jeu est un futur alternatif à Alpha.
Et que c'est le dernier opus à être sortie sur Ps et qu'il est vraiment très réussis.

Cet épisode révolutionnera la saga sur plusieurs points.
Premièrement, du changement dans le système d'amélioration de l'armement. Avant, il fallait améliorer les armes des robots au cas par cas, nous obligeants à faire des choix drastiques. Maintenant, mais toujours moyennement finance, l'armement entier du robot peut s'améliorer simultanément.

Deuxièmement, tout comme Alpha, il y a des objectifs secrets en remplir, mais cette fois-ci uniquement en combat. Ces derniers sont liés à la difficulté du jeu, à certains des robots secrets que l'on peut obtenir, ainsi qu'à la fin que l'on aura.
A partir du moment où l'on connait ces objectifs secrets, il n'est pas très difficile de les remplir, sauf quand on est déjà en Hard, où se maintenir à cette difficulté peut-être assez difficile par moment.

Et pour finir, l'apparition d'un mode New Game +, encore un peu archaïque dans cet épisode, permettant de recommencer le jeu avec un montant d'argent dépendant de la difficulté avec laquelle on a fini le jeu précédemment.

Avec ce jeu, les SRT sont définitivement passés dans une ère plus moderne, le premier Alpha ayant fait les premiers pas. Alpha Gaiden avec ces trois modes de difficultés corrige tout de même le gros défaut d'Alpha, sa grande facilité.
Alpha Gaiden est donc un épisode idéal pour commencer la série, sans rebuter les hardcores gamers aux Tactical-RPG plus exigeants, ni les néophytes. D'autan plus que c'est un des rares opus à être traduits en anglais (officieusement malheureusement).

8,5/10

Avatar de l’utilisateur
Deathmes
Messages : 1642
Inscription : 29 janv. 2012, 23:11
Contact :

Re: Avis JV en vrac

Message par Deathmes » 01 févr. 2016, 17:52

Un des rares que j'ai fait (merci la trad) mais en normal et j'ai jamais réussi la mission finale, les boss se régénérant de manière abusive. Mais il était très bien quand même.

Avatar de l’utilisateur
Bahamut-Omega
Messages : 614
Inscription : 23 nov. 2014, 11:47

Re: Avis JV en vrac

Message par Bahamut-Omega » 01 févr. 2016, 18:42

C'est le cas pour la plupart des Boss dans les SRT depuis Alpha. J'ai l'habitude à force.

Dans Alpha Gaiden, même en easy le boss à 3 regen (une à 1/3, une à 1/2 et une à 2/3 des PV max) , et les deux premiers mid boss en ont une chacune, le troisième en a même 2. C'est clair qu'il ne faut pas cramer ces SP inutilement.
Après dans cet opus, tu as la possibilité d'acheter des OP dans le bazar (cette fonction est exclusive aux opus où il y a Xanbungle dans le casting) qui te facilite pas mal les missions longues, notamment la Regen de l'EN à 10% par tour, ça aide pas mal à balancer des attaques ultimes.
E c'est opus a clairement était conçus pour que le joueur profite du nouveau système d'upgrade des armes, les ennemis finaux sont hypers résistants (sans parler qu'il y a des boss fuyards à buter, en hard c'est impossible sans bonne force de frappe). Si on économise pas un minimum ces SP et si l'on a pas upgrader les armes, les boss deviennent impossible.

Avatar de l’utilisateur
Deathmes
Messages : 1642
Inscription : 29 janv. 2012, 23:11
Contact :

Re: Avis JV en vrac

Message par Deathmes » 01 févr. 2016, 20:36

En plus c'était mon premier SRT, donc j'ai du faire une progression loin d'être optimale.

Avatar de l’utilisateur
Bahamut-Omega
Messages : 614
Inscription : 23 nov. 2014, 11:47

Re: Avis JV en vrac

Message par Bahamut-Omega » 01 févr. 2016, 22:12

Moi aussi je me suis fais avoir un peu question optimisation, heureusement je visais la fin facile.
Vu le peu d'argent que l'on récupère au cours d'une partie, il se joue "à l'ancienne", en privilégiant l'upgrade des armes et des points forts des robots.
Chercher à avoir des robots équilibrés et ne pas améliorer les armes, comme je le fais pour tout mes premiers run sur les SRT récents, est loin d'être intéressant dans cet opus.

Avatar de l’utilisateur
Bahamut-Omega
Messages : 614
Inscription : 23 nov. 2014, 11:47

Re: Avis JV en vrac

Message par Bahamut-Omega » 18 févr. 2016, 09:41

J'ai finis Bloodborne: Game of the Year Edition sur Ps4 en 61 heures.
Un BGE à l’instar de Dark Souls Prepare to Die. J'ai eu le même plaisir à parcourir le jeu (et des moments de rage aussi, mais c'est un peu normal).

En reprenant la formule des DkS, Bloodborne propose un gameplay un peu différent, tout en étant toujours aussi exigeant. Cette fois ci, l'agressivité est récompensée car si l'on subit des dégâts, on peut regagner une partie des PV perdu en attaquant l'ennemi, tan que l'on ne traine pas trop. Il n'y a pas non plus de classe défensive à proprement parler et on dispose que de quelques "magies" (utilisables grâce à certains outils de chasseurs). On dispose d'une arme blanche qui a deux modes avec un chacun un maniement différent, ainsi qu'une arme à feu, généralement utile pour déstabiliser les ennemis.

Dans les nouveautés, malheureusement il y a aussi les donjons des Calices, des donjons optionnels à difficulté fixe mais très élevée, où le coté RPG peut difficilement sauver le joueur. Et ces donjons sont aussi très monotones à parcourir à mon goût. Ils sont indépendants du scénario, et pourtant on y trouve un boss important à l'univers du jeu. Certes pour quelqu'un ayant déjà finis plusieurs fois le jeu et joue principalement pour le chalenge et/ou le on-line ça peut-être sympa, surtout qu'il y a quelque boss inédits. Mais pour moi qui m'intéresse surtout au solo et à la découverte de l'univers, c'est jute du remplissage maladroit.

Mise à part ces changements, assez important tout de même et ce n'est pas plus mal, on est assez proche d'un style à la DkS, surtout au point de vue de la présentation de l'univers du jeu et du développement de l'histoire. À savoir que l'univers est d'une richesse et d'une cohérence incroyable, mais qu'il est très peu développé dans le jeu, c'est au joueur d'assembler les pièces du puzzle et de se faire l'histoire, avec les interprétations qu'il veut.

Graphiquement, étant donné que c'est mon premier "vrai" jeu sur Ps4, les autres étant des portages, ça a été une claque. Sur la réalisation, cette version GotY possède déjà les patchs corrigeant quelques problèmes de temps de chargement ou de chute de framerate que subissait la version Vanilla.

Et pour finir, concernant les musiques, on est toujours dans un style DkS avec des pistes épiques qui cette fois gagne en intensité au fil du combat. Et le doublage orignal en anglais est excellent, idem pour les bruitages qui ont leur importance.

Beaucoup de comparaison avec Dark Souls Prepare to Die, et même si je préfère le style DkS plus orienté RPG, j'ai adoré jouer à Bloodborne Game of the Year et je le recommande à tous les possesseurs de Ps4.

9/10

Répondre